Du fait de bloguer en attendant une grossesse

Le fait d ecrire me fait du bien et me delivre du plus gros de mes angoisses. Je pense que c est assez clair quand on découvre ce blog, non ?

Quand on cherche à tomber enceinte, on est toujours assez fébrile. On croise les doigts, on écoute son corps, on voit « des signes ».

Mais quand on essaye de tomber enceinte depuis 3 ans, je peux vous dire que ces lubies commencent à vous peser. Pire que ca, cela vous remet sans cesse en question ! Est ce que l on peut faire confiance a son corps, ou se faire confiance, quand on vit chaque mois les impressions et espérances de la grossesse? Est il simple de comprendre à quel point la deception mensuelle peut etre un calvaire à vivre, et ce chaque mois apres s être laissé enflammée   par l espoir ?

Car même avec « l’habitude » des verdicts mensuels, on aime se laisser aller à l’esperance et lerêve  d’une grossesse annoncée. 

La derniere semaine avant les regles est toujours une phase critique. On a envie d’y croire, et on s emballe devant des petits rien. Pourtant en 3 ans d’essais, on a eut un paquet d occasions pour constater que ces petits rien ne sont effectivement « rien »… Mais on a envie d y croire, presque malgre soit… C’est la grande bataille Inconscient VS conscience.

Alors au plus haut de l emballement, ou au plus bas du moral, j ecris ici.

C est un peu mon journal de non-grossesse ;  mais c est surtout mon tiroir à espoir et tristesse. Car une fois que j y ai jeté ce que j ai sur le coeur, je me sens plus calme, un peu moins investie. 

Et chose etrange pour un blog : je n y ai pas besoin de commentaires. Car j’ai investi cet espace autrement. C est un peu « ma meilleure amie imaginaire », celle à qui je confie ce qui déborde.

Je viens ecrire ici quand l envie de me confier ou de partager qqch devient trop forte, et que je n ai pas le courage d en parler à ma mère, mes copines ou mon mari.

Du coup c est un peu decousu, pas mis en forme, corrigé ou meme illustré. Mais ca ne me gene pas.
Peut etre qu un jour ce blog sera un « blog de maman » classique. Mais en attendant c est plutot ma confidente imaginaire avec la part que vous lui apportez (ou pas)

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Du fait de bloguer en attendant une grossesse

Laisser un commentaire