Quand l’hygiene intime peut vous valoir du mal !

Pour éviter les petits désagréments intimes, il est conseillé de prendre soin de cette zone en utilisant un savon intime.
La toilette intime est un geste qu’on apprend souvent à l’adolescence, mais qui devient plus systématique lors de la grossesse ; les professionnels insistant beaucoup sur les risques d’infection et de mycose lors de la fête aux hormones. C’est d’ailleurs quelque chose que j’avais découvert en posant la question sur Mon Côté Fille, les 2 tiers des répondantes m’ayant affirmé avoir découvert l’hygiène intime lors de leur grossesse !

Pour ma part le savon intime est un geste d’hygiène qui fait partie de la routine. D’ailleurs, si j’en ai souvent parlé sur le blog beauté c’est parce qu’il s’agit d’un produit mal compris et connu des femmes.

Or, si j’ai testé pas mal de marques depuis 10 ans, j’avais fini par jeter mon dévolu sur l’un des leaders du marché : Roger Cavaillès. D’abord parce qu’on le trouve facilement, mais aussi parce qu’il est beaucoup plus pratique. Son flacon pompe est en effet plus simple à utiliser que ceux des autres marque type Saforelle (une autre marque que j’aime bien).
D’autre part, son design et son étiquette sont beaucoup plus « neutre » sur le bord de la baignoire 😛

Toutefois, ça, c’était avant que je regarde de plus près la liste des ingrédients!

la composition des savons intimes est elle dangereuse

Je veux bien comprendre les besoins des industriels qui ont recours à des stabilisants, épaississant, etc pour obtenir les formules les plus agréables possible dans leurs produits d’hygiène. Par contre, quand je trouve du Triclosan  dans un produit de soin qui s’applique sur les muqueuses … ça me met  hors de moi !

la composition du savon roges cavailles est elle propre

Qu’est ce que le Triclosan me demanderez vous ?
Rien d’autre qu’un perturbateur endocrinien !
Bon, dans les fait c’est surtout un antifongique et antibactérien. Sa présence dans un produit d’hygiène de ce type pourrait se comprendre. Mais vu la réputation de ce composé, et l’endroit où on l’applique je suis scandalisée par sa présence !

Non seulement il est clairement mis en cause dans des troubles hormonaux, mais on se surprend à le trouver dans ce produits alors que ses concurrents n’en utilise pas. Il existe donc des alternatives, non ?
D’ailleurs  wikipedia m’informe que son efficacité commence à être mise en doute vis à vis de certaines bactéries…

Mais le pire, à mon sens, c’est qu’on l’applique sur les muqueuses !
L’une des plus mince couche de tissu humain,  et surtout la partie  la plus perméable du corps humain.
Quand je pense à toutes ces nanas qui s’infligent des traitements hormonaux pour tomber enceinte et qui, en même temps, se prennent leur petite dose quotidienne de perturbateurs… ça me rend folle. Certes on ne parle pas des même dosages, mais c’est le principe qui m’agace !

 

Et ça vous étonne ?
Quand on connaît l’engagement de cette marque pour les peaux sensibles et son rôle dans l’apparition des savons sur-gras, on ne peut que s’étonner de cette composition qui marche  pourtant sur la tête. 🙁
Pour la peine mon flacon est parti à la poubelle la semaine dernière, avec perte et fracas si je puis dire.
J’ai ressorti un flacon Saforelle et malgré son emballage beaucoup moins pratique c’est  lui que j’utilise maintenant.
Après soyons clair, Saforelle contient pour sa part du Methylisothiazolinone. On ne peut pas dire que ce soit une panacée mais ce composé est plutôt pointé du doigt comme étant un allergisant, que pour un rôle réel de perturbateur endocrinien…

composition du savon intime doux saforelle

Ensuite chacun verra midi à sa porte, mais pour ma part, je trouve vraiment dommage d’avoir à faire un constat pareil.

Evidement il reste toujours des produits de toilette intime plus doux et bio, mais tout le monde n’a pas la chance d’en trouver dans sa pharmacie ou l’hyper du coin.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 thoughts on “Quand l’hygiene intime peut vous valoir du mal !

  1. J’ai aussi moins 2 sages femmes et 1 gyneco qui m’ont complètement déconseillé tout produit spécifique hygiène intime. De l’eau ou un savon en pain basique seraient plus adaptés… Apparemment les produits type saforelle etc favoriseraient sécheresse intime et mycose, en ‘désequilibrant le PH particulier et fragile de cette zone. Du coup à toi de voir mais à mon avis ça vaut la peine de creuser le sujet 🙂

    1. Bah c’est là que l’histoire est un peu couillonne… il s’agit de produit qui prennent justement en compte le PH de ces zones…

      Je sais qu’il y a une histoire de PH différente en le vagin, la vulve et la partie anale. Normalement on ne doit utiliser ces produits qu’au niveau du vagin pour respecter ça.

      A l’inverse un pain basique me parait une mauvaise idée sur cette meme zone, surtout en periode de conception Oo

  2. en fait, ce sujet me dépasse, de mon côté, je n’ai JAMAIS utilisé ce type de produit et je n’ai JAMAIS eu de souci. Mon gynéco « de famille » (il suivait déjà ma mère), m’a toujours interdit ce type de produit, préférant un jet d’eau sans frottage intempestif afin de ne pas abimer la flore naturelle…. 2 grossesses… Aucun problème…

    1. Quand j en ai parle a des marques certaines m ont dit que les problemes intime ca tenait a la fois a la roulette russe et aux bonnes habitudes d hygiene ! Certaines filles ont la poisse et d autre passe au travers des balles

  3. Vu que Moncotefille n’est pas disponible, je peux pas aller voir ce que tu conseilles comme produit. Du coup, quelles marques recommandes-tu ! Pour ma part, j’utilise Saforelle, Rogé Cavaillès je peux pas, j’ai fait une réaction allergique (pas cool, surtout au niveau de cette partie du corps).

Laisser un commentaire