Du cap des 24 mois – billet garanti avec nostalgie –

Avec l’excitation des vacances #MissJ à tendance à faire la sieste un jour sur deux.
Ça ne l’empêche pas de se coucher à pas d’heure mais comme on règle notre rythme sur le sien, on s’en fiche un peu 😏.

Sauf cet après-midi là, en promenade sur la plage. Ce jour là il ne lui a pas fallut 15m pour s’endormir … sur les épaules de son père 😚
D’abord on a été un peu surpris, car on ne pensait pas qu’elle puisse s’endormir dans cette drôle de position. Puis il n’a pas fallut longtemps pour qu’on se mette à gagatiser 😙

mv3nYYuiTqir+SG4Iv31qwCar oui, cette grande fille qui va fêter ses 2 ans avec ses copines, parle comme une pipelette et fait régner l’ordre et (sa) justice dans son entourage, reste un encore un bébé qui a besoin de ses pauses tendresse et de siestes impromptues pour régénérer ses batteries.

J’adore cette contradiction que je trouve touchante et si propre à cet âge charnière que sont les 24 mois.
Ni tout à fait un bébé, ni tout à fait un enfant. On parle de « bambin » mais je trouve que ça ne matérialise pas assez la bascule entre le bambin et le jeune enfant ; celui capable de remettre à leur place les adultes qui ne leur accorde pas le statut de « personne à part entière ».

Cette photo je pense que je ne vais pas tarder à la faire imprimer car elle est un très beau symbole de cette charnière qui me rend toute chose ☺️
Je suis ravie de voir ma MissJ grandir mais je resterais toujours nostalgique de chacune de ses étapes qui la pousse un peu plus loin de mes bras …

O5z7+v4jSpeJ%hXEgSJ+QQ

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment j’ai sevré ma fille à 21 mois (ou plutôt comment j’ai commencé)

Ces temps ci je suis en train de sevrer MissJ.
Tout doucement, avec un maximum de tact mais assez sûrement pour qu’on ait déjà pu supprimer toutes les tétées sauf celles d’endormissement.

Passer de 10/12 à 4 en 3 semaines, je n’y aurais pas cru si on me l’avait dit 🤗.
Je suis ainsi très étonnée de la facilité avec laquelle cela s’est fait.
Surtout que MissJ n’est pas la moins enthousiaste des têteuses 😬.

Au début je me suis renseignée sur les différentes méthodes de sevrage mais n’étant convaincue par aucune, j’ai décidé de faire ça à l’arrache 😙
On en a parlé avec elle, en lui expliquant que j’avais mal et qu’il fallait rationner les tétées.

Du coup on a eu une première étape, d’une semaine, avec un rationnement à 5 tétées par jour.

Capture d’écran 2018-08-28 à 17.13.42

Pour bien marquer les choses, on lui comptait les tétées autorisées sur les doigts de la main :

  1. 🖐🏻la tétée du matin
  2. 🖐🏻la tétée de la sieste
  3. 🖐🏻 la tétée de retrouvaille
  4. 🖐🏻 la tétée du soir
  5. 🖐🏻les tétées de la nuit !

Il a fallu négocier un peu certains jours, mais en une semaine le coup était pris.
Puis on a commencé à squeezer la tétée du matin ou la tétée de retrouvaille, en trouvant mieux à faire ou en la retardant 😏. Continue reading « Comment j’ai sevré ma fille à 21 mois (ou plutôt comment j’ai commencé) »

Rendez-vous sur Hellocoton !