Conseil Lecture – « Ne pleure plus bébé »

Je m’aperçois que je n’ai pas du tout publié mes critiques de livres sur le blog !
Et pourtant qu’est ce que j’en dévore des livres sur la maternité ou la parentalité !
Je dirais même que depuis mon retour au travail, c’est presque devenu une drogue.

J’avais mis en place une page de sélection de livre sur la grossesse mais il me semble plus pertinent de vous partager des chroniques dédiées à chaque livre.
Je commence donc par le livre qui a sauver mon 1er mois de maternage : Ne pleure plus bébé.

Avis sur "ne pleure plus bébé"

Ce qu’on peut lire en quatrième de couverture :

Chez nous, en Occident, le mot « bébé » est facilement associé à cris, pleurs, quand ce n’est pas braillements… On pense soit que c’est pénible pour tout le monde, mais qu’on n’y peut rien, sauf attendre que ça passe ; soit que les cris des bébés, ce n’est pas grave (voire, c’est bon pour eux).

Dans d’autres cultures, au contraire, un bébé qui pleure, c’est à prendre au sérieux. Tout est fait pour éviter ces pleurs. Et de fait, les anthropologues et les voyageurs se sont toujours étonnés de ne pratiquement jamais entendre de pleurs de bébés chez les autochtones du Grand Nord, les Amérindiens, en Inde, à Bali… Ces peuples ont-ils un secret ?

Oui, et il tient en deux mots : maternage proximal. C’est-à-dire un ensemble de pratiques (allaitement à la demande et prolongé, portage intensif, cododo…) qui, en répondant aux besoins fondamentaux du bébé, lui évitent d’avoir à manifester par des pleurs le malaise que lui causerait la non-satisfaction de ces besoins.

Le livre que vous avez dans les mains se situe clairement dans la ligne de défense de ce maternage proximal.

Non, les bébés n’ont pas « besoin » de pleurer. Oui, la plupart des pleurs sont évitables. Évitables si l’on répond aux besoins du bébé avant qu’il n’ait besoin de recourir aux pleurs pour les signaler.

Ce que j’en dit :

Avant j’avais des principes (bebe dort dans sa chambre, c’est normal qu’il pleure la nuit, le sein sert à nourrir, etc…). Mais depuis… je suis maman 😎
Bebe dort avec moi, on pratique le portage, le sein à la demande, le massage et … je lis des ouvrages des éditions Jouvence 😝
Pourtant rien ne nous prédestinait au #maternageproximal !
On a juste cherché, petit à petit, des solutions aux soucis qu’on rencontrait et adopté ce qui marche !

Aujourd’hui Juju pleure beaucoup (mais alors beaucoup) moins et on la sent plus attentive et bien dans sa peau. De la même manière la relation adulte-bebe est elle aussi plus calme et épanouie. Je suis sûre de passer pour une beatnik en avouant ça, mais la lecture de ce petit livre (surtout la dernière partie -consacrée aux solutions qu’on peut utiliser pour palier aux pleurs-) est TRES chaudement recommandée aux jeunes et futures mamans 😉

C’est bien simple, je l’offre à toutes les femmes enceinte que je connais car – en plus- il n’est vraiment pas cher !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La reprise du boulot

Acte 1 : Le Matin

Et voilà…
Bébé est chez la nounou tandis que le RER m’emmène au travail.

La nuit a été dure à cause de la fatigue accumulée, mais l’angoisse de la séparation a sans doute joué un petit peu.
D’ailleurs j’ai l’impression que cette angoisse s’est avant tout exprimée chez la puce, après qu’elle ait absorbé celle que je masquai 😕

Pourtant il n’y a eut aucun accro ce matin 👌🏻
Les tenues et sacs avaient été préparé en avance, le planning établi (et revu avec le papa) et mademoiselle m’a fait le plaisir de se gorger de lait 5 minutes avant l’heure du départ !
Et pour m’encourager à ne pas chouiner comme une madeleine, j’ai fait exprès de choisir un mascara non-waterproof (en sachant que je n’ai pas de démaquillant au bureau) 😜 ! Et je peux vous dire qu’en habillant la poupette ou en repartant ce matin, j’avais quelques trémolos dans la voix.

Mais je suis assez fière de moi !
J’ai tenu un discours calme et assuré à ma fille, et rassuré comme j’ai pu la nounou (qu’on sentait fatiguée et plutôt anxieuse à l’idée de cette journée avec un bébé qui refuse de manger au biberon 😅).

Continue reading « La reprise du boulot »

Rendez-vous sur Hellocoton !