Diversification alimentaire : quand bébé refuse de manger

La diversification alimentaire, c’est toujours une étape clé dans la petite enfance et la parentalité.
On est à la fois impatient d’y être et toujours un peu stressé par sa préparation, sa mise en place et les choix qui en découlent 🤪

Pour notre part, on avait commencé très fort, avec une MissJ diversifiée en DME (diversification menée par l’enfant) et un énorme succès à la clé 🥰.
Certes, c’était salissant et aujourd’hui elle réclame des pâtes à chaque repas (avec du ketchup 🤨)… merci la cantine !
Mais pendant les 6 mois d’aventure DME on a vraiment pu voir sa préhension fine et son palais se développer au fur et à mesure 😚.
On pouvait tout servir, elle goûtait et mangeait quasi de tout.

Par contre, avec Gaby, c’est une toute autre histoire!
Du haut de ses 7 mois et demi, elle adore attraper les aliments, les manipuler et les mettre en bouche… mais elle refuse systématiquement de les ingérer 😤!

DME - quand bébé refuse de manger.png

Depuis 2 mois on sert donc des repas qu’elle ne mange pas, à chaque fois #frustration . Par contre on est quand même bon pour tout nettoyer ensuite (du moindre pli de bébé à chaque centimètre carré de la chaise haute 😒).

Évidemment, ça me stresse.
J’ai beau continuer de l’allaiter et proposer du lait maternisé dans la journée, c’est toujours stressant un bébé qui ne mange pas.
Au point qu’on a essayé trois fois de lui donner un petit pot (en se disant qu’on laissait tomber la DME). Mais ça n’a servi à rien ! Gaby a systématiquement recraché chaque once de purée qu’on a réussi à lui faire mettre en bouche 🙄🤮

Donc voilà : on est typiquement dans le complexe de la diversification alimentaire… super contents d’y être … mais hyper frustrés d’y être 🥴.

Et contrairement à ce qu’on essaye de me faire dire : ça n’a rien à voir avec la diversification menée par l’enfant !  C’est juste que Gaby est (comme nous tous) une sacrée tête de mule et qu’elle a décidé que -pour l’instant- manger ne l’intéressait pas !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le portage de père/mère en fille

Chez nous on est très porté sur le portage*.
Toutefois si on a été emballé dès le début par le résultat du portage des nourrissons (-40% de pleurs direct 😱), l’écharpe a commencé à poser soucis à partir de 4 mois, puis est devenue mission impossible vers 8-9 mois.

A qui la faute ?
MissJ, qui voulait à tout prix regarder devant nous et se tordait dans tous les sens en rendant le portage très inconfortable!
Pour notre premier enfant on a donc quitté notre Tricot Slen pour passé au Manduca quand MissJ avait 9 mois. Et à la suite de cela on ne l’a plus jamais lâché !
Encore aujourd’hui (à 3 ans) MissJ réclame parfois de sortir en portage 😋 Du coup quand on nous demande quel a été notre meilleur investissement parental, je réponds souvent « le manduca ». Pour nous c’est le meilleur préformé, à la fois très léger et ergonomique.

Porte bébé physio manduca.png

On a aussi bien moins attendu pour faire le switch écharpe/préformé avec Gaby.
Il faut dire qu’elle s’endort tellement facilement en portage qu’on y a recours tous les jours. Pour nous c’est moins un mode de transport qu’un moyen de pourvoir au bien être de bébé (et à notre confort à nous 😉).

D’ailleurs à la naissance de Gaby j’ai offert un porte bébé pour poupée à MissJ et celle-ci est ultra fan. Quand elle s’occupe de ses bébés elle les nourrie, elle les couche et … « tu as mal au ventre bébé? Je vais te porter tu vas voir » 🥰

Porte bébé Meytai pour poupée.png

Continue reading « Le portage de père/mère en fille »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Coup d’oeil sur le livre « Je signe mes émotions »

Ça fait longtemps que je ne vous ait pas parler livre d’enfants non 📚?
Ça tombe bien car j ai pas mal de reviews de côté ^^
En l’occurrence on a beaucoup travailler sur les émotions dernièrement et j’ai une petite sélection que j’aime bien à vous présenter.

👉🏻 Parmi celle ci il y a « je signe les émotions » aux editions Fleurus.

Capture d’écran 2019-11-02 à 09.37.15.pngJe signe mes émotions – éditions Fleurus 8,90€
Melisande Luthringer et Louison  Nielman

C’est un coup de cœur pour 2 raisons :

  • on y trouve le moyen de « mettre en mots » des émotions qui sont assez fréquentes chez les petits
  • ainsi qu’un moyen de « dire ses mots » même lorsqu’on arrive plus à parler.

Un sacré combo pour les 2-5 ans qui sont souvent submergés par les dites émotions #euphemisme .

Continue reading « Coup d’oeil sur le livre « Je signe mes émotions » »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour sur 2 ans de lit au sol (et lit cabane) avec un bambin

C’est la rentrée et chez nous c’est surtout la fin de travaux d’aménagement menés tambours battant sur les 15 derniers jours du mois d’août.
Entre autre pour adapter la maison au fait qu’on a désormais 2 enfants.
Même si je suis encore en cododo avec Gaby je voulais adapter la chambre d’enfant au plus vite, et ça passait surtout par un lit partagé.

MissJ aura ainsi passé 2 ans avec un lit au sol, ou plutôt un lit cabane avec matelas au sol. Un caprice de maman qui voulait à tout prix un lit cabane parce que « c’est trop badass » 😏

Capture d’écran 2019-08-29 à 00.03.41.png

J’aimais le côté structurant de cet espace délimité, et j’adorais l’aspect mimi tout plein de cette cabane à personnaliser.
Le lit au sol était quant à lui un choix basé sur l’approche Montessori. Je l’ai choisi taille « bébé » car je ne voulais pas que MissJ se sente perdue dans un trop grand lit. Mais au final j’ai peu regretté car ce n’étais pas toujours simple pour s’allonger avec elle.

Quel bilan pour le lit au sol avec un bambin ?

Perso j’ai adoré car l’enfant est libre de sortir et d’entrer.
Évidement ça a rendu difficile les siestes puisqu’elle ne voulait pas en faire et passait ainsi son temps à sortir du lit. L’instauration d’un temps calme a permis de remplacer le temps de repos par un moment où elle reste à jouer dans sa chambre en nous offrant une pause 😏

De la même manière la nuit elle quittait son lit pour nous rejoindre. Mais comme on a opté pour le co-dodo ça n’a jamais été un soucis. Mais avec l’arrivée de Gaby et le fait que leur chambre est petite on passe désormais à un lit superposé.

Ça m’a fait tout bizarre de démonter ce lit cabane dont j étais si fière 🙁 ça a d’ailleurs été le premier meuble que j’ai emmené dans la nouvelle maison.

Mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin, je suis sure que notre lit superposé apportera aussi son lot de bons souvenirs, non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’astuce de la bouillotte, pour faire dormir les nourrissons dans leur lit

En stories, cette semaine, je vous montrait mon “truc” pour faire dormir Gaby toute seule sans son lit. Car comme sa sœur avant elle , et de nombreux bébé portés, Gaby n’aime rien tant que de dormir dans les bras ou en portage. Et avec les régurgitations monstre qu’elle nous a fait, j’ai même pris l’habitude de la faire dormir sur moi une bonne partie de la nuit🤫.
Pourtant, il y a bien des moments où j’ai besoin d’avoir les mains libres, et sans écharpe de portage. Et la faire dormir « seule » dans son lit ou dans le mien devient alors un objectif quelque peu frustrant …

Sachant qu’elle m’aime pas être posée ça devient vite compliqué.
Pour ce faire, j’avais essayé plein de choses avec sa grande sœur et rien n’avait fonctionné.  J’avais d’ailleurs dévoré les livres sur le sommeil des enfants.
Mais avec Gaby il y a deux trucs qui fonctionnent plutôt bien : le Topponcino (dont je vous parlerais bientôt) et le “coup de la bouillotte”.

C’est quoi l’astuce de la bouillotte ?

L’astuce est très simple :
Il s’agit d’endormir le bébé au bras ou au sein, puis de déposer dans son lit avec un petit poids sur lui (là où vous aviez votre main ou votre bras).

Ça sécurise bébé, qui se sent entouré et au chaud, et ça sécurise les mamans qui ont peur que bébé se retourne (oui, même à un mois 🙄).
Chez nous on utilise une petite bouillotte à graines de lin, qui sert normalement pour le cou et les épaules.
C’est parfait (dès lors qu’elle fait moins d’un kilo) car on peut répartir le poids comme on veut et qu’il n’y a pas de risque de brulure ou de fuite.

Capture d’écran 2019-08-28 à 11.47.30.png

Et comme j’aime les gadgets, notre bouillotte est en forme de renard-serpent 💁‍♀️
C’est d’ailleurs sa forme particulière qui semble vous avoir tous séduits
Au point que je ne sais pas ce qui a remporté le plus de succès dans la storie Instagram : l’astuce ou le côté kawaï de ma bouillotte 🤗
Mais du coup pour répondre aux curieuses et au shopping addicts vous pouvez trouver cette petite bouillotte sur Amazon ici :

Et vous, c’est quoi vos trucs pour faire dormir bébé dans son lit ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand la routine du nouveau né s’installe

J+15 après le retour de la maternité.
La routine d’un nourrisson c’est tout juste installée après 2 pics de croissances particulièrement “voraces” 🙈
J’ai réappris à faire mes noeuds de portage (merci @betty_petitspandaszen 😘), à donner un bain à un tout petit et à flipper pour tout et n’importe quoi.

Capture d’écran 2019-04-07 à 12.38.10

Car oui, je suis de ces mamans qui angoissent pour un rien au point de prendre un rdv avec le pédiatre à 2h du matin car bébé a le nez qui coule, ou se demander sans cesse pourquoi elle régurgite un jour et pas le lendemain.

Il faut dire que, chez moi, le post partum fait ressortir des angoisses qui confinent à l épisode dépressif. Pourtant, en dehors de ce travail sur soit … et l’ impression de vivre avec un tube digestif appelé bébé… je suis tellement ravie de vivre ces moments de calme quand Gaby dort, repue, et que le calme règne à la maison!

Sentir ce petit corps qui s abandonne contre soit tandis qu’on se repose en savourant ces instants hors du temps, ça n’a pas d’équivalent !
C’est juste précieux et riche d’impressions à chérir : la respiration rythmée du bébé, son poids sur soit, la lumière printanière, l odeur neutre et pourtant unique du bébé, les bruits de la rue au loin, et les petits couinements d’un nourrisson qui laissent entendre qu’il faudra bientôt penser à une tétée ou un changement de couche.

Alors oui, c’est fatiguant ce rythme tétée-colique-couche mais quand on sait que ça n’a qu’un temps on en apprécie d’autant plus ces pauses magiques entre deux triptyques du nouveau né

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une solution facile et écologique aux bobos de l’allaitement : les coquillages !

A l’heure où vous êtes sans doute nombreuses à faire les sirènes 🧜🏻‍♀️ sur la plage, j’ai eu envie de vous parler d’un produit qui fait le lien entre la mer et l’allaitement 🤱.

T6DZJd9+Ssa216wvW9toAA

 

Même si ma photo n’est pas très nette, vous aurez peut-être reconnu les coquillages d’allaitement.
Car, oui, il existe des coquillages taillés exprès pour les problèmes des femmes allaitantes ^^. Je me suis tellement intéressée à la question en debut d’allaitement que j’ai sans doute amassé TROP d’infos sur ce type de produit 🤫
Il faut dire que j’ai eu le droit à des débuts un brin compliqués, qui m’ont incité à chercher d’autres protections que les disques en coton.

Or, en cherchant des alternatives écologiques, je suis tombée sur 2 choix possibles : les coupelles en argent (oui oui ) et les coupelles en coquillages.

Soyons clair, ça fait quand même chelou de se dire qu’on va mettre des coquillages en nipples ( 🐚 = 🧜🏻‍♀️non ? ). Annoncé tel quel au mari, ça sonne entre un jeu de rôle coquin et un gentil délire de hippies.
Pourtant, après avoir hésité entre les 2 solutions j’ai privilégié les coquillages ( oblige). Et passé le premier quart d’heure -où l’on se demande ce qu’on est en train de faire- ça a été une très agréable surprise.

D’abord ça fait du bien là où on les porte. C’est très doux et un peu frais.
Perso je ne recommande pas le H24 mais plutôt d’alterner air libre et port dans le soutien gorge. Et surtout : portez les juste apres la tétée pour que la zone sensible profite des gouttes de lait pour cicatriser bien à l’abri dans le coquillage !

Md4rCE1dR52RfhpnL0gaDQ

Ensuite je tiens à dire que ça tient très bien en place dans le soutien gorge ou la brassière. Certes, si vous avez des vêtements très fins ça pointe un peu, mais ça reste plus discret que les gros pad en coton qu’on m’avait donné à la maternité 😛 Continue reading « Une solution facile et écologique aux bobos de l’allaitement : les coquillages ! »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment j’ai sevré ma fille à 21 mois (ou plutôt comment j’ai commencé)

Ces temps ci je suis en train de sevrer MissJ.
Tout doucement, avec un maximum de tact mais assez sûrement pour qu’on ait déjà pu supprimer toutes les tétées sauf celles d’endormissement.

Passer de 10/12 à 4 en 3 semaines, je n’y aurais pas cru si on me l’avait dit 🤗.
Je suis ainsi très étonnée de la facilité avec laquelle cela s’est fait.
Surtout que MissJ n’est pas la moins enthousiaste des têteuses 😬.

Au début je me suis renseignée sur les différentes méthodes de sevrage mais n’étant convaincue par aucune, j’ai décidé de faire ça à l’arrache 😙
On en a parlé avec elle, en lui expliquant que j’avais mal et qu’il fallait rationner les tétées.

Du coup on a eu une première étape, d’une semaine, avec un rationnement à 5 tétées par jour.

Capture d’écran 2018-08-28 à 17.13.42

Pour bien marquer les choses, on lui comptait les tétées autorisées sur les doigts de la main :

  1. 🖐🏻la tétée du matin
  2. 🖐🏻la tétée de la sieste
  3. 🖐🏻 la tétée de retrouvaille
  4. 🖐🏻 la tétée du soir
  5. 🖐🏻les tétées de la nuit !

Il a fallu négocier un peu certains jours, mais en une semaine le coup était pris.
Puis on a commencé à squeezer la tétée du matin ou la tétée de retrouvaille, en trouvant mieux à faire ou en la retardant 😏. Continue reading « Comment j’ai sevré ma fille à 21 mois (ou plutôt comment j’ai commencé) »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Préhension fine et goûter d’été

Ah les joies des vacances d’été et les plaisirs des fruits de saison.
MissJ a une passion pour les fruits rouges et il suffit d’un peu de groseilles pour que le goûter se transforme en atelier préhension fine 😙

Quelle joie de saisir les groseilles avec délicatesse, de les retirer de la grappe d’un geste vif avant de s’en goberger d’un air gourmand !Et ça marche pareil avec le raisin ou les queue des fraises 😉

Bambin et groseilles

J’aimerais que ces petits moments simples durent toujours ; qu’on puisse s’appliquer à la voir affiner ses talents en ne faisant rien d’autre que se faire plaisir.

Ce sont des petits moment à la Amelie Poulain, ceux qui donnent leurs saveurs à une saison.
Ceux dont on aura la nostalgie plus tard, quand sera vieux et qu’on pensera au temps des cerises 😌

Rendez-vous sur Hellocoton !

Inviter la pédagogie Montessori dans la cuisine

Dans la catégorie livre dont je dois absolument vous parler il y a ce livre d’Audrey Zucchi : Grands apprentissages Montessori pour petites mains: 60 recettes et 70 ateliers Montessori pour des enfants autonomes et épanouis !

📚C’est typiquement le genre de livre que j’achète sur un coup de tête … avant de réaliser qu’il est est encore plus-mieux que ce à quoi je m’attendais 🤩



Initialement je l’ai acheté pour enrichir les initiations cuisine que nous tentons avec MissJ.
Je pensais y trouver des recettes de cuisine adaptées à son âge; mais j’y ai trouvé beaucoup plus😚
Car les recettes ne sont qu’une partie du propos. Pétrir, trier, froncer la pâte, casser des oeufs, etc 👩🏻‍🍳👨‍🍳il y a de multiples gestes et des savoirs-faire à explorer, en fonction de l’âge des enfants.
Et derrière chaque technique il y a l’explication sur les compétences que l’enfant met ainsi en branle.

Grands apprentissages Montessori pour petites mains, d’Audrey Zucchi
Editions Marabout, 16,90€

D’ailleurs le livre commence par expliquer la pédagogie Montessori appliquée à la cuisine ; en cumulant avec de multiples conseils pour enrichir l’expérience de la cuisine en famille 👨‍👩‍👧
Le tout avec de grandes illustration photos, des couleurs, un texte aéré et des encadrés qui creusent certains points mais aussi des cartes d’activités et des jeux.

Continue reading « Inviter la pédagogie Montessori dans la cuisine »

Rendez-vous sur Hellocoton !