Le mystère des berceuse(s) et mono-manie des enfants

Jusqu’à l’année dernière MissJ s’est endormie tous les soirs avec la même chanson. On l’accompagnait dans le sommeil  avec une histoire puis une musique que l’on chantonnait en même temps.
Et sur ce point il était  im-po-ssi-ble de changer de musique : c’était toujours le même album (« Tangerino » d’Helene Bohy »), même si les chansons on pu changer en fonction de son âge ou de son intérêt. 

D’abord elle a eut une phase mono-chanson où on écoutait en boucle la même chanson (genre 10 fois à la suite!!!). Puis cela a été 2 chansons, et 3 dont on changeait l’ordre.
A la naissance de Gaby j’en ai eut marre et je suis passée au cd complet, parce que j’en avais marre de faire le DJ 😛

Et puis, à force de chanter, MissJ à commencé à réclamer qu’on chante ensemble la même chanson. Une chanson dont j’aime beaucoup les paroles et qui mettait Le Mari un peu mal à l’aise  : 

Nostalgie Hélène Bohy

Continue reading « Le mystère des berceuse(s) et mono-manie des enfants »

Retour sur le lit superposé pour les tout petits

Ca fait maintenant plus de 9 mois que les filles sont en lit superposé.
Gaby depuis qu’elle a 6 mois et MissJ depuis qu’elle a 2ans et demi.
Avant l’une était en cododo et l’autre en lit au sol / lit cabane (même si elle se pointait régulièrement pour finir la nuit avec nous 🙄).

Avec le recul je suis très contente d’avoir osé le lit double malgré ces âges « tendres ». Car, en s’adaptant un peu, ça marche TRÈS bien ✌🏻 !
On a adapté quelques petites choses pour tenir compte de leurs âges mais on a beaucoup gagné en échange.

Le principal point est qu’on a acheté des barrières chez Ikea, que j ai découpé pour fermer l’échelle la nuit, et avoir une vraie barrière sur le lit du bas. Car avec un bébé de 6 mois qui dormait en bas, il fallait éviter qu’elle tombe en dormant (ou qu’elle ne s’échappe maintenant qu’elle sait descendre 😅).

Quant à Juju, qui dort en haut, j’avais peur qu’elle glisse par l’ouverture de l’échelle. Mais finalement ça fait plusieurs mois qu’on ne la met plus.

Continue reading « Retour sur le lit superposé pour les tout petits »

Connaissez vous le tire lait passif ?

Tiens, un autre objet de maternité dont j’ai oublié de vous parlé l’année dernière : le tire lait manuel 🤱.
Enfin, c’est comme ça qu’on les appelle en France, mais pour ma part j’appellerais plutôt ça un tire lait passif ou tire lait de recueillement (c’est moins sexy pour le coup 😅).

Qu’est ce que c’est ?

Il s’agit surtout d’un réceptacle qu’on va poser sur le sein vide lors de la tétée, et qui va récupérer le lait suintant naturellement pendant que bébé boit sur l’autre sein.

IMG_9C1566524E85-1.JPG

Ca n’a l’air de rien dit comme ça, mais toute les tire allaitantes vous diront que chaque mililitre compte lors de l’allaitement 💪!
Et c’est affreusement frustrant de voir ce que l’on peut perdre, lors des premières semaines de vie, alors qu’on pourrait fondre en larme pour 50ml manquant quelques mois plus tard🤬 !
Alors quand j’ai découvert ceux de la marque Haakaa (et puis d’autres qui sont rapidement apparus ensuite – même Lansinoh en a sorti le sien), j’ai tenté le coup.
Et je n’ai pas été déçue !

Et ça marche bien ?

A chaque tétée de baby Gaby, je récupérais 125ml sans rien faire (sachant que Gaby était une téteuse de compet’ qui finissait en moins de 5 minutes).
Petit à petit ça m’a permis d’avoir 3 bibs au congel, juste « au cas où ».

A l’usage c’est super simple à vivre : ça se « plug » sur le sein en appuyant dessus et ça se rince à l’eau chaude savonneuse avant de se laisser sécher.
C’est peut être pas le truc le plus sexy du monde à porter, mais ça vous rend bien service quand vous avez besoin d’avoir un peu de stock (ou de rester au sec lors des tétées 😅).

Ensuite, lorsque quand ça coule (genre vers 1mois, 1 mois et demi) j’ai pour ma part arrêté.
Mais l’une des copines instagram a continué et elle avait 3 jours de bib’ d’avance lorsqu’elle a confié son bébé à sa nounou vers 4 mois #respect !

Donc voilà, si vous cherchez une autre idée cadeau originale pour une naissance ou une baby shower voici un autre ovni qui vous pouvez offrir en pensant à moi 😁

Quelques bonnes références si vous voulez sauter le pas :

  

Retour d’experience sur le Toppocino Montessori

Finalement je ne vous avait pas parlé de mon retour d’experience sur le toppocino ?
Ce petit « matelas » issu de l’approche montessori et dont j’ai tant regretté l’absence quand MissJ était bébé ?

Ça a été le premier achat que j’ai fait pour l’arrivée de Gaby. Je l’ai pris chez Nature et découvertes -pour une trentaine d’euros- et ça a été mon meilleur ami pendant les 2-3 premiers mois de ma chérie 🤗

IMG_5D11EEB0D254-1.jpeg

Toppocino qu’est ce que c’est ?

Le principe est super simple : c’est un petit matelas souple qui permet de tenir le bébé dans ses bras, le temps qu’il s’endorme, puis de le déposer sans qu’il ne se réveille ensuite.

Car oui, qu’on se le dise : les bébés sont livrés avec un altimètre interne qui leur permet de se réveiller dès qu’on veut les déposer dans leur lit 😣!!!!
Qu’il me jette la premiere pierre le parent qui n’a jamais eut le cas d’un réveille spontané en posant son bébé après avoir mis un temps fou à l’endormir en le berçant (🤬d’ailleurs je ne les crois pas les parents qui disent que ça ne leur ai jamais arrivé !).

La clé du toppocino c’est d’amortir tout espèce de chocs qui permettrait à bébé de se réveiller lors du transfert : écart de température, de « mouelleusité », d’odeur, etc…
Et ça marche SUPER bien 👍!

En plus, en #cododo , ça me permettait aussi de faire glisser bébé sans heurt et de le rapprocher lorsqu’il demandait a téter sans être vraiment réveillé.

Le Toppocino est-ce que ça marche ?

Le coefficient de succès du toppocino est tellement fort que je ne me rappelle pas vraiment des échecs de ma méthodes 🤭
Alors oui, ça peut vous paraître gadget, mais pour ma part j’ai été hautement satisfaite.

Continue reading « Retour d’experience sur le Toppocino Montessori »

Occupé bébé quand on y est plus : la foire aux balles

Et re-crise d’anémie sévère ici, avec tension dans les chaussettes et énergie d’un lendemain de fête (sans même les avantages de la fête 😒).
Du coup j’ai mis la grande au centre de loisir et tente d’occuper la petite comme je peux avec mon état larvaire.
Mon arme secrète pour la journée c’est l’activité que j’appelle « la foire aux balles ».

Capture d’écran 2020-01-03 à 16.20.13.pngSur la photo vous pouvez voir la célèbre balle Montessori (16€), la balle sensorielle Ludi (8€) ou les balles à textures Rubbabu (10€) mais aussi des boules plastiques qui sortent de je sais pas où 😛

Ça n’a l’air de rien mais avec ces 8 ou 9 balles différente j’arrive à l’occuper 15 minutes. Et quand on est épuisée 15 minutes ça peut paraître TRÈS long 😏

L’idée est de lui proposer un assortiment de textures, de tailles, de couleurs et de bruits différents.
A 9 mois c’est d’ailleurs l’un des meilleurs jeux d’éveil (selon moi) puisque les balles la forcent aussi a se déplacer -pour aller les chercher ou les suivre-, tandis qu’elle hésite encore un peu entre les doigts et la bouche pour étudier les objets 🧐

Et ça gazouille, ça se déplace, ça attrape, ça secoue.

Pour le moment ses préférées sont clairement les grandes boules en latex à picots et les petites en caoutchouc et velours.
Mais les balles à grelots ont aussi leur petit effets (surtout sur moi et mon mal de crâne 🤪).

Bref, et vous comment vous occuper un #9mois quand vous êtes clairement pas au mieux de votre forme ?

Diversification alimentaire : quand bébé refuse de manger

La diversification alimentaire, c’est toujours une étape clé dans la petite enfance et la parentalité.
On est à la fois impatient d’y être et toujours un peu stressé par sa préparation, sa mise en place et les choix qui en découlent 🤪

Pour notre part, on avait commencé très fort, avec une MissJ diversifiée en DME (diversification menée par l’enfant) et un énorme succès à la clé 🥰.
Certes, c’était salissant et aujourd’hui elle réclame des pâtes à chaque repas (avec du ketchup 🤨)… merci la cantine !
Mais pendant les 6 mois d’aventure DME on a vraiment pu voir sa préhension fine et son palais se développer au fur et à mesure 😚.
On pouvait tout servir, elle goûtait et mangeait quasi de tout.

Par contre, avec Gaby, c’est une toute autre histoire!
Du haut de ses 7 mois et demi, elle adore attraper les aliments, les manipuler et les mettre en bouche… mais elle refuse systématiquement de les ingérer 😤!

DME - quand bébé refuse de manger.png

Depuis 2 mois on sert donc des repas qu’elle ne mange pas, à chaque fois #frustration . Par contre on est quand même bon pour tout nettoyer ensuite (du moindre pli de bébé à chaque centimètre carré de la chaise haute 😒).

Évidemment, ça me stresse.
J’ai beau continuer de l’allaiter et proposer du lait maternisé dans la journée, c’est toujours stressant un bébé qui ne mange pas.
Au point qu’on a essayé trois fois de lui donner un petit pot (en se disant qu’on laissait tomber la DME). Mais ça n’a servi à rien ! Gaby a systématiquement recraché chaque once de purée qu’on a réussi à lui faire mettre en bouche 🙄🤮

Donc voilà : on est typiquement dans le complexe de la diversification alimentaire… super contents d’y être … mais hyper frustrés d’y être 🥴.

Et contrairement à ce qu’on essaye de me faire dire : ça n’a rien à voir avec la diversification menée par l’enfant !  C’est juste que Gaby est (comme nous tous) une sacrée tête de mule et qu’elle a décidé que -pour l’instant- manger ne l’intéressait pas !

Le portage de père/mère en fille

Chez nous on est très porté sur le portage*.
Toutefois si on a été emballé dès le début par le résultat du portage des nourrissons (-40% de pleurs direct 😱), l’écharpe a commencé à poser soucis à partir de 4 mois, puis est devenue mission impossible vers 8-9 mois.

A qui la faute ?
MissJ, qui voulait à tout prix regarder devant nous et se tordait dans tous les sens en rendant le portage très inconfortable!
Pour notre premier enfant on a donc quitté notre Tricot Slen pour passé au Manduca quand MissJ avait 9 mois. Et à la suite de cela on ne l’a plus jamais lâché !
Encore aujourd’hui (à 3 ans) MissJ réclame parfois de sortir en portage 😋 Du coup quand on nous demande quel a été notre meilleur investissement parental, je réponds souvent « le manduca ». Pour nous c’est le meilleur préformé, à la fois très léger et ergonomique.

Porte bébé physio manduca.png

On a aussi bien moins attendu pour faire le switch écharpe/préformé avec Gaby.
Il faut dire qu’elle s’endort tellement facilement en portage qu’on y a recours tous les jours. Pour nous c’est moins un mode de transport qu’un moyen de pourvoir au bien être de bébé (et à notre confort à nous 😉).

D’ailleurs à la naissance de Gaby j’ai offert un porte bébé pour poupée à MissJ et celle-ci est ultra fan. Quand elle s’occupe de ses bébés elle les nourrie, elle les couche et … « tu as mal au ventre bébé? Je vais te porter tu vas voir » 🥰

Porte bébé Meytai pour poupée.png

Continue reading « Le portage de père/mère en fille »

Coup d’oeil sur le livre « Je signe mes émotions »

Ça fait longtemps que je ne vous ait pas parler livre d’enfants non 📚?
Ça tombe bien car j ai pas mal de reviews de côté ^^
En l’occurrence on a beaucoup travailler sur les émotions dernièrement et j’ai une petite sélection que j’aime bien à vous présenter.

👉🏻 Parmi celle ci il y a « je signe les émotions » aux editions Fleurus.

Capture d’écran 2019-11-02 à 09.37.15.pngJe signe mes émotions – éditions Fleurus 8,90€
Melisande Luthringer et Louison  Nielman

C’est un coup de cœur pour 2 raisons :

  • on y trouve le moyen de « mettre en mots » des émotions qui sont assez fréquentes chez les petits
  • ainsi qu’un moyen de « dire ses mots » même lorsqu’on arrive plus à parler.

Un sacré combo pour les 2-5 ans qui sont souvent submergés par les dites émotions #euphemisme .

Continue reading « Coup d’oeil sur le livre « Je signe mes émotions » »

Retour sur 2 ans de lit au sol (et lit cabane) avec un bambin

C’est la rentrée et chez nous c’est surtout la fin de travaux d’aménagement menés tambours battant sur les 15 derniers jours du mois d’août.
Entre autre pour adapter la maison au fait qu’on a désormais 2 enfants.
Même si je suis encore en cododo avec Gaby je voulais adapter la chambre d’enfant au plus vite, et ça passait surtout par un lit partagé.

MissJ aura ainsi passé 2 ans avec un lit au sol, ou plutôt un lit cabane avec matelas au sol. Un caprice de maman qui voulait à tout prix un lit cabane parce que « c’est trop badass » 😏

Capture d’écran 2019-08-29 à 00.03.41.png

J’aimais le côté structurant de cet espace délimité, et j’adorais l’aspect mimi tout plein de cette cabane à personnaliser.
Le lit au sol était quant à lui un choix basé sur l’approche Montessori. Je l’ai choisi taille « bébé » car je ne voulais pas que MissJ se sente perdue dans un trop grand lit. Mais au final j’ai peu regretté car ce n’étais pas toujours simple pour s’allonger avec elle.

Quel bilan pour le lit au sol avec un bambin ?

Perso j’ai adoré car l’enfant est libre de sortir et d’entrer.
Évidement ça a rendu difficile les siestes puisqu’elle ne voulait pas en faire et passait ainsi son temps à sortir du lit. L’instauration d’un temps calme a permis de remplacer le temps de repos par un moment où elle reste à jouer dans sa chambre en nous offrant une pause 😏

De la même manière la nuit elle quittait son lit pour nous rejoindre. Mais comme on a opté pour le co-dodo ça n’a jamais été un soucis. Mais avec l’arrivée de Gaby et le fait que leur chambre est petite on passe désormais à un lit superposé.

Ça m’a fait tout bizarre de démonter ce lit cabane dont j étais si fière 🙁 ça a d’ailleurs été le premier meuble que j’ai emmené dans la nouvelle maison.

Mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin, je suis sure que notre lit superposé apportera aussi son lot de bons souvenirs, non ?

L’astuce de la bouillotte, pour faire dormir les nourrissons dans leur lit

En stories, cette semaine, je vous montrait mon “truc” pour faire dormir Gaby toute seule sans son lit. Car comme sa sœur avant elle , et de nombreux bébé portés, Gaby n’aime rien tant que de dormir dans les bras ou en portage. Et avec les régurgitations monstre qu’elle nous a fait, j’ai même pris l’habitude de la faire dormir sur moi une bonne partie de la nuit🤫.
Pourtant, il y a bien des moments où j’ai besoin d’avoir les mains libres, et sans écharpe de portage. Et la faire dormir « seule » dans son lit ou dans le mien devient alors un objectif quelque peu frustrant …

Sachant qu’elle m’aime pas être posée ça devient vite compliqué.
Pour ce faire, j’avais essayé plein de choses avec sa grande sœur et rien n’avait fonctionné.  J’avais d’ailleurs dévoré les livres sur le sommeil des enfants.
Mais avec Gaby il y a deux trucs qui fonctionnent plutôt bien : le Topponcino (dont je vous parlerais bientôt) et le “coup de la bouillotte”.

C’est quoi l’astuce de la bouillotte ?

L’astuce est très simple :
Il s’agit d’endormir le bébé au bras ou au sein, puis de déposer dans son lit avec un petit poids sur lui (là où vous aviez votre main ou votre bras).

Ça sécurise bébé, qui se sent entouré et au chaud, et ça sécurise les mamans qui ont peur que bébé se retourne (oui, même à un mois 🙄).
Chez nous on utilise une petite bouillotte à graines de lin, qui sert normalement pour le cou et les épaules.
C’est parfait (dès lors qu’elle fait moins d’un kilo) car on peut répartir le poids comme on veut et qu’il n’y a pas de risque de brulure ou de fuite.

Capture d’écran 2019-08-28 à 11.47.30.png

Et comme j’aime les gadgets, notre bouillotte est en forme de renard-serpent 💁‍♀️
C’est d’ailleurs sa forme particulière qui semble vous avoir tous séduits
Au point que je ne sais pas ce qui a remporté le plus de succès dans la storie Instagram : l’astuce ou le côté kawaï de ma bouillotte 🤗
Mais du coup pour répondre aux curieuses et au shopping addicts vous pouvez trouver cette petite bouillotte sur Amazon ici :

Et vous, c’est quoi vos trucs pour faire dormir bébé dans son lit ?