Maillot de bain enfants et bébés : petit retour d’expérience sur le maillot anti-UV

Puisqu’on parlait de notre retour d’expérience sur les produits d’été lors du billet précédent, je me rends compte que je n’ai pas pris le temps de vous parler des maillots de bain pour enfants…  et en particulier de la question des tee-shirts anti-UV.
Parce qu’après 3 semaines au soleil, 2 ans et demi de bébés nageurs et surtout 2 enfants je pense qu’on a suffisamment de recul pour vous présenter un peu notre « retour d’expérience ». 😉

Faut-il des maillots de bain spécifiques pour les tout petits ? 

Longue question et « long story » me diriez-vous…
D’abord parce qu’il est hors de question que nous achetions des couches jetables pour la piscine. Ensuite parce qu’on veut toujours trouver le bon compromis entre le confort et la sécurité.

Après nos 3 ans d’expériences et 2 enfants je pourrais dire qu’il y a 3 points capitaux pour choisir les maillots de bain pour bébés et bambins :

  • Privilégiez un maillot couche, pour avoir un maillot de bain qui puisse s’utiliser aussi bien à la piscine qu’à la mer, tout en étant facile à utiliser et entretenir.
  • Pensez systématiquement textile anti UV si vous visez des baignades extérieures (ou même des activités extérieures – on en parlera plus bas- )
  • Ne lésinez pas sur la qualité du produit car l’inconfort d’un maillot de bain a toutes les chances de ruiner l’expérience aquatique de votre petit… au moment précis où cette expérience est clé chez l’enfant.

BCBDAB3E-9CFF-4A77-BA8A-0064E1D308A0

D’ailleurs cette année on a assez bien bouclé ces trois points en adoptant un maillot et un teeshirt de la marque Mayoparasol. La marque m’ayant envoyé les 2 produits de mon choix je vais m’en servir pour illustrer mon propos 😉

Pourquoi choisir un maillot anti-UV pour les petits ?

La plage, nous l’avons fréquentée très tôt avec nos deux filles.
En Guadeloupe avant les 3 mois de MissJ, et sur la côte Basque à partir des 5 mois de Gaby. Continue reading « Maillot de bain enfants et bébés : petit retour d’expérience sur le maillot anti-UV »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quels produits anti-moustiques pour les tous petits ?

Je crains que, comme un paquet de gens en France, vous avez eut maille à partir avec les moustiques cet été. Depuis l’année dernière ceux-ci semblent être un fléau qui empêche désormais de se mettre dehors selon le coin où vous habitez. Nous avons eut pour notre part deux expériences assez déplaisante en région bordelaise, où le jardin n’est plus du tout praticable -_-

Or, dès qu’on a des enfants de moins de 3 ans, c’est un vrai challenge de trouver une solution adaptée à toute la famille. Car entre un enfant de moins de 3 mois, de 6 mois, 12 mois, 24 mois ou 36 mois … les produits proposés ne sont pas du tout les mêmes ! Et je ne vous parle même pas du cas des femmes enceintes ou allaitantes

Pour notre part on a fini par trouver un mix adapté à notre famille de 4, et je me suis dit que ce serait utile de faire un retour d’expérience sur les produits anti moustiques qui marchent pour bébé et enfant. Surtout parce que nous avions le cas d’un bébé de moins de 3 mois sur lequel les piqures de moustiques étaient particulièrement dégeulasses :-/

%X1zPV7tSr2N5LUdy3TV0gNotre trio gagnant anti moustique pour l’année 2019 :
Apaisyl, Pediakid et parakito !  

Anti-mousitque pour nourrisson :
Pediakid Bouclier Insect’

Je ne vous raconte même pas comment j’ai galéré pour trouver un produit moustique pour bébé. On a beau trouvé des produits pour les moins de 6 mois, dès qu’on cherche pour moins de 3 mois c’est une vraie gageure.

J’ai finalement trouvé mon bonheur dans une pharmacie branchée bio et phytothérapie.
A vraie dire c’est même le seule produit pour nourrisson que j’ai trouvé (en dehors des patchs et des produits à mettre sur moustiquaire).

Et -oh joie oh bonheur- il marche super bien !
Grace à lui aucune piqure sur Gaby que ce soit à l’intérieur ou en extérieur.

30SnYoorRJ+hoAxfOfRtfA

Evidement il faut faire attention à ne pas en mettre sur les mains, les pieds et le visage (toutes les parties qu’il peut mettre en bouche en fait) mais ça sent bon, ça s’étale facile et ça marche.

Alors, vraiment, merci Pediakid !

K+GXSfE3SjOjyy0f0Dw%Lw

L’anti-moustique (et anti tiques) glamour pour la famille :
Parakito Spray d’huile sèche

Alors je vous préviens tout de suite ça a été la grande révélation pour moi.
Jusqu’alors je n’aurais jamais pensé qu’un produit anti moustique puisse être:

  • efficace (si si : zero piqure en soirée comme en journée)
  • simple à utiliser (c’est un pshiiit et il ne coule absolument pas)
  • adapté aux enfants (à partir de 6 mois -YES- )
  • eeeeeeettttttt …. GLAMOUR !

Car oui j’ai trouvé ce produit franchement glamour puisqu’il s’agit d’une huile sèche qui sent super bon, un peu à la manière d’une huile solaire !!!

Ne cherchez pas j’étais à la limite du fantasme cosmétique avec ce produit !

Zqo5lSuES2iJWExFXTD%YQ

Continue reading « Quels produits anti-moustiques pour les tous petits ? »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des goûters lactés sans lactose

Depuis que MissJ est sevrée j’ai eut beaucoup de débats autour de l’utilisation des produits laitiers🐮. D’abord parce qu’on est fléxitarien à la maison, mais aussi parce que je suis intolérante au lactose et donc pas très confortable avec les recommandations nutritionnelles et leurs quantités de produits laitiers.
D’ailleurs quand je vois certains pédiatres dire d’arrêter le lait (liquide) pour le remplacer par des yaourts (sucrés) ou des fromages avant 12 mois je trouve qu’on marche complètement sur la tête.

Pour autant, si on regarde les préparations et aliments pour les moins de 3 ans il y a TRÈS peu de choix si l’on cherche des aliments vegan ou au moins végétaux (en dehors des laits).

Pourquoi pas un produit végétarien pour un enfant ?

Ça tient sûrement au fait que le choix du végétal est une démarche qui incite au fait maison, mais quand même…
Même si MissJ a été diversifiée en DME j’aime bien piocher dans les préparations pour tous petits pour les goûter ou le dépannage. Et je suis moi même une grande fan des gourdes de compote quand elles sont à 100% pur fruits.

Bref…

Coup de coeur pour les gourdes végétales

J’ai acheté bcq de compotes mais très très peu de préparations lactées sauf lorsqu’ils s’agissait de dépanner un repas qui manque de protéines ou de remplacer un repas quand l’enfant n’est pas d’humeur.
J’avais aussi trouvé des gourdes mélangeant fruits et céréales pour avant ou après la piscine (histoire de booster un peu l’apport alimentaire).

Et dans ce contexte je suis tombée sous le charme de la nouveauté de chez @goodgout : des gourdes lactées sans lait animal !
Oui oui… en gros des lactées mais aux laits végétaux (avoine, coco ou encore amande). L’idée de la marque est d’initier les petits à différentes saveurs mais cela offre ainsi une alternative végétale facile et pratique.
MissJ ne s’y est d’ailleurs pas trompée car elle qui n’aimait pas trop les lactées au lait de vache m’a déjà descendu 4 gourdes végétales en 3 jours !

Capture d’écran 2019-08-28 à 23.02.37.png

Du coup moi je me sens plus à l’aise vis à vis des vaches et MissJ est très contente de ses goûters plus robotatifs que de simples gourdes de fruits !

Alors merci Goodgout on est vache-ment content à la maison 👍🏻!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des bottes Aigle pleines de bisous

Depuis que MissJ sait marcher, nous sommes devenus accro aux bottes de pluie en caoutchouc.
Ce ne sont pas des chaussures pour les apprentis marcheurs mais dès que la marche est bien acquise elles deviennent le joker de la garde robe d’extérieur, puisqu’elles permettent de s’habiller rapido en faisant face à toutes les conditions météo humides ou froides.
Et grâce à un généreux cadeau de mes collègues, MissJ est chaussée de bottes Aigle depuis le début ^^
Le modèle bleu uni et intemporel. En combo avec son ciré jaune c’est d’un chic indémodable. J’adore !

Les bottes Aigle : une valeur sûre pour les kids !

Du coup avec la croissance continue de l’enfant, je farfouille régulièrement les magasins d’usine Aigle pour trouver chaussures à son pied. J’aime en particulier ces magasins d’usine car il me permettent de mettre la main sur leurs anciennes collections (et toutes à prix réduits 😉 )

Car chez Aigle il y a chaque année des collections créatives… dont on profite beaucoup plus facilement quand on a des enfants (puisqu’il faut quasiment réinvestir chaque année) ! Dommage pour les adultes, puisque nos modèles n’ont pas besoin d’être changés malgré les différentes tentations de la marque ^^

Et avec la qualité de la marque, je revends les anciennes sans aucun souci sur Vinted car les bottes Aigle sont tout bonnement increvables. Le dernier modèle de MissJ a duré 2 ans grâce à une pointure plus longue que prévu.
D’ailleurs je trouve leurs bottes plus lég§res aussi que celles d’autres caoutchoutiers.

Et quand on parle de tentation, il faut que je vous montre la collection de la rentrée car elle m’a tout simplement tapé dans l’oeil !

85z4Y881Rke8pDw0lg%htw

La collection Bisous Bisous de l’automne 2019

Cet automne Aigle s’associe à la créatrice Mathilde Cabanas pour une collection très portée sur le symbole de la marque : son célèbre « bisou bisou ».
Ils proposent ainsi des bottes et des blousons mais je suis tombée d’amour pour les bottes enfant. Ce sont celles qui sont toutes rouges (pour adulte elles sont grises 🙁 )

9F53t5LfQqmo57Q7tAshuQ

Certes ce modèle rouge est sûrement un peu plus féminin que prévu mais je pense qu’il se prêtera aussi bien aux filles qu’aux garçons. Et si les mômes ne sont pas d’accord, il faut à tout prix leur faire écouter « Les bottes Rouges » des Wampas 😛

Bref.

Cet automne MissJ sautera donc dans les flaques avec ces merveilleuses bottes Bisou Bisou et je suis personnellement très jalouse d’elle 😀

fullsizeoutput_5c07

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’apprentissage de la propreté avec les culottes d’apprentissage ?

Comme tout parents d’un enfant de bientôt 3 ans, l’été a été pensé sous le signe de la la premiere rentrée scolaire et donc … de l’apprentissage de la propreté.
Sauf que notre chère et tendre enfant est une vraie tête de mule qui a énergiquement refusé de passer à la propreté -_-
Pourquoi s’em**der à aller aux toilettes quand on peut faire ses besoins dans une couche si facile et confortable, hein ?

Après un épisode de maitrise du pot et une très mauvaise expérience de « grosse commission », MissJ avait décidé de rester aux couches avant même ses 2 ans.
Il faut dire qu’on est passé très vite aux couches qui s’enfilent (dès qu’elle a su marché ) et que ça lui convenait très bien. Même si, depuis ce printemps, on lui proposait des culottes d’apprentissage. 

Pourquoi des culottes d’apprentissage ?

L’idée, derrière ce changement de couches, était de lui proposer un intermédiaire entre la couche et la culotte. Une « couche » d’entraînement en quelques sorte, avec des fonctionnalités qui lui permettait de se rendre plus autonome.

i1hZBnRkQkmSFRyPHhLoOQLes culottes Pull ups de Huggies – version fifille …

Elle pouvait ainsi baisser et remonter sa couche tout seule, et porter quelque chose de plus fin et léger que des vraies couches.

Ce qu’en dit la marque :

L’apprentissage de la propreté est une étape incontournable dans la vie des parents et de l’enfant. Pour vous aider à mieux préparer ce moment, Huggies® a créé Pull-Ups®

Développées pour encourager l’indépendance de votre tout-petit, les culottes d’apprentissage Huggies® Pull-Ups® lui permettent d’apprendre à devenir propre tout en douceur et de manière ludique!

Accompagnez-le dans cette étape importante de son développement et passez avec succès aux sous-vêtements avec leur indicateurs d’humidité et la méthode d’apprentissage Pull Ups

Une fausse bonne idée ?

Malgré tous les bons sentiments qu’il y a derrière ces culottes d’apprentissage, chez nous elles ont été plutôt contreproductives…

D’abord parce que MissJ a tellement a-do-ré ces culottes d’apprentissage qu’elle ne voulait plus s’en passer.
La marque m’en a offert un paquet ce printemps et j’ai dû en racheté tout l’été sous peine de haut cris et de plaintes larmoyantes (si si, vous n’imaginez pas le pouvoir des couches Minnie ^^)

La faute aux motifs Disney  et le fait qu’elle peut les dé-scratcher sur les côtés en plus de les prendre et les enfiler seule.
En somme : cet été mademoiselle pouvait passer sa journée en autonomie complète, en changeant elle même sa couche dès qu’elle était sale
-_- J’avoue, c’était plutôt confortable pour moi lors des temps calme mais très gourmand en consommation de couches !

img_9075img_9079

 

Et en dehors de cet effet addictif (auprès des petites filles trop malines pour leur âge), j’ai trouvé l’idée un peu contre productive. Car, alors qu’on encourage l’enfant à ressentir ses sensations (l’envie de faire pipi, la gêne en cas d’humidité, etc), ces culottes offre une absorption beaucoup trop efficace en plus de leur indicateur d’humidité.
A cause d’eux l’enfant n’est pas à l’écoute des signaux et on loupe le coche, non ?

Pourtant un outil utile, parce que plaisant pour l’enfant.

Pourtant,  s’il me semble que j’aurais pu me passer de ces culottes d’apprentissage, je trouve qu’elles ont tout de même une utilité lorsqu’on rencontre des problème de continence pour la sieste ou la nuit. Car c’est un tel plaisir de se réveiller en se disant qu’il n’a pas salit « sa belle couche », que c’est plutôt efficace sur le court et le long terme 😉
En tout cas ça marche ici 😛

On me dit dans l’oreillette qu’il y a des couches d’apprentissage spéciales nuit, mais celles-ci ont déjà largement fait le job chez nous 😉

En conclusion

On m’avait vendu la méthode d’apprentissage de la marque comme moteur de propreté, mais perso je n’ai pas trouvé trace d’une « vraie » méthode en dehors du produit.
Ce qui a marché, en revanche c’est cette addiction aux couches Minnie qu’elle ne veut pas salir lorsqu’elle dort  😛

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour sur 2 ans de lit au sol (et lit cabane) avec un bambin

C’est la rentrée et chez nous c’est surtout la fin de travaux d’aménagement menés tambours battant sur les 15 derniers jours du mois d’août.
Entre autre pour adapter la maison au fait qu’on a désormais 2 enfants.
Même si je suis encore en cododo avec Gaby je voulais adapter la chambre d’enfant au plus vite, et ça passait surtout par un lit partagé.

MissJ aura ainsi passé 2 ans avec un lit au sol, ou plutôt un lit cabane avec matelas au sol. Un caprice de maman qui voulait à tout prix un lit cabane parce que « c’est trop badass » 😏

Capture d’écran 2019-08-29 à 00.03.41.png

J’aimais le côté structurant de cet espace délimité, et j’adorais l’aspect mimi tout plein de cette cabane à personnaliser.
Le lit au sol était quant à lui un choix basé sur l’approche Montessori. Je l’ai choisi taille « bébé » car je ne voulais pas que MissJ se sente perdue dans un trop grand lit. Mais au final j’ai peu regretté car ce n’étais pas toujours simple pour s’allonger avec elle.

Quel bilan pour le lit au sol avec un bambin ?

Perso j’ai adoré car l’enfant est libre de sortir et d’entrer.
Évidement ça a rendu difficile les siestes puisqu’elle ne voulait pas en faire et passait ainsi son temps à sortir du lit. L’instauration d’un temps calme a permis de remplacer le temps de repos par un moment où elle reste à jouer dans sa chambre en nous offrant une pause 😏

De la même manière la nuit elle quittait son lit pour nous rejoindre. Mais comme on a opté pour le co-dodo ça n’a jamais été un soucis. Mais avec l’arrivée de Gaby et le fait que leur chambre est petite on passe désormais à un lit superposé.

Ça m’a fait tout bizarre de démonter ce lit cabane dont j étais si fière 🙁 ça a d’ailleurs été le premier meuble que j’ai emmené dans la nouvelle maison.

Mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin, je suis sure que notre lit superposé apportera aussi son lot de bons souvenirs, non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand la fin du congé maternité se profile

5 mois que ma Gaby est née.
5 mois que je suis « coincée » dans mon congé maternité. Je n’utilise pas ce mot au hasard car il résume très fort toute l’ambivalence qui est la mienne, à 15 jours de ma reprise du travail 🙄

J’ai quitté mon poste à la mi-janvier et le reprendrais avec tellement de plaisir dans 15 jours.
Parce que malgré tout l’amour que j’ai pour mes filles et le plaisir que j’ai eut a consacrer ce temps à mon nouveau né, cette grossesse et ces premiers mois auront été noircis par des contraintes qui m’ont tant pesé que je me suis naturellement coupée du reste et me suis tenue en retrait.

D’abord il y a eut les épisodes dépressifs durant la grossesse et après l’accouchement. C’est un sujet sur lequel j’ai pas mal écrit de mon côté mais dont je n’ai pas encore le courage de publier.
Puis il y a eut les hauts et les bas de santé, et enfin l’arrêt maladie de ma nounou qui m’a plongé malgré moi en H24 avec les filles 😨

Avec le recul je sais que j’ai apprécié ces mois au contact constant de mes filles, mais l’épuisement psychologique pèse tellement que j’ai hâte de retrouver un semblant d’équilibre psychologique à la rentrée.
C’est tellement présent que j’arrêterais l’allaitement exclusif aux 6 mois de Gaby (alors que MissJ y a eut le droit jusqu’à 22mois) car je sais ne pas pouvoir assumer les contraintes du tire lait au travail. J’ai besoin de reprendre du temps pour moi, et cela va passer par des vraies pauses déjeuner sans tire-lait. J espère ne pas le regretter plus tard mais comme je souhaite maintenir l allaitement le reste du temps, je ne suis pas trop inquiète.
J’essaye de faire mes choix en les assumant, mais je n’ai aucunement la prétention de dire qu’ils sont meilleurs que ceux des autres 😉

Capture d’écran 2019-08-28 à 23.55.33.png

Et tandis que j essaye de profiter de ces 15 derniers jours de « mère au foyer » j’ai hâte d’être à la rentrée ! Vivement le travail 🤪

Rendez-vous sur Hellocoton !

Livres, cartes et activités pour la vision de bébé

Lorsqu’on s’occupe d’un tout petit, l’une des principales préoccupations est d’arriver à le faire dormir. Sauf qu’avec Gaby ça n’a pas trop été un soucis – contrairement à sa sœur- cette enfant dort parfaitement bien.
Par contre maintenant qu’elle dort moins, il faut trouver à l’occuper quand elle est éveillée. Et ce n’est pas si simple quand on reste allongée.
Car entre les complications de l’accouchement, l’anémie et une légère rétention placentaire j’ai dû passer pas mal de temps allongée -Au point que j’ai dévoré pas moins de 37 livres depuis mon congé mat’ 🤭

Du coup j’ai appris à occuper ma Gaby en dehors des promenades et du portage…
Au cœur des activités improvisées : il y a eut le “training visuel” !
Je dit ça entre guillemets, hein, car cette appellation est plus une blague qu’autre chose 🤗 il s’agit de fournir des supports visuels adaptés à l’âge de bébé sur ses 6 premiers mois.
Et comme ils voient surtout en noir et blanc (avec contraste) je lui ai proposé 3 activités dédiées :

  1. le mobile Munari, inspiré de Montessori qu’on avait fabriqué pour sa grand sœur – en pleine nuit d’insomnie 😝- Il est suspendu au dessus de son lit depuis ses 1 mois et c’est celui qu elle aimait le plus jusqu’à présent
    Capture d’écran 2019-08-28 à 23.45.36
    Mobile Montessori – 30euros
  2. le livre mobile noir et blanc de Sunny Kim, qui a l’avantage de se déplier et se poser partout, tout en ayant du mouvement grâce au petits cartons suspendus. C’est devenu un indispensable de la maison
    Capture d’écran 2019-08-28 à 23.43.40.png
    Livre mobile noir et blanc – 9€
  3. les disques d’images noir, blanc et rouge de Bébédou, que j’ai fixé sur les objets que je manipule le plus souvent lorsque je la porte (ma liseuse au hasard 😚). Avec ça elle et moi avons trouvé le moyen de traîner au lit tout en s’occupant. Et le livre mobile a vraiment été la révélation entre son deuxième et troisième mois. Dès qu elle le voit elle sourit et ait capable de le fixer un paquet de temps. Ce qui me permet de bouquiner sans mauvaise conscience 😅

    Capture d’écran 2019-08-28 à 23.43.52
    Cartes pour bébé noir et blanc Bébédou

 

Je ne sais pas si ça agit vraiment sur sa qualité de vision mais, en tout cas, ça l’occupe à peu de frais 😏
Et maintenant qu’elle commence à attraper ce qui est à portée de main elle “dévore” littéralement le livre de Sunny Kim

Rendez-vous sur Hellocoton !

Coup de coeur pour les carnets de vacances Boscher

En septembre MissJ va (enfin) rentrer en maternelle.
Cela fait presque un an qu’elle le réclame a cor et à cris car mademoiselle aime « travailler », en particulier coller des gommettes, compter etc.
On en tient compte à la maison en lui proposant ce type d’activités – et particulier quand on part en déplacement.

On avait ainsi trouvé des Incollables pour tout petits l’année dernière, et elles les a tellement utilisés qu’on les connaît tous par cœur 😭 Du coup j’ai cherché d’autres activités de ce genre et je suis tombée in love des cahiers de vacances que proposent les éditions Belin autour de la méthode Boscher.

Capture d’écran 2019-08-28 à 23.14.23.png

Ça n’a rien à voir avec l’apprentissage de la lecture (du moins pour le niveau maternelle) mais ils sont fichetrement bien pensés !
Au point qu’on a désormais la version pré maternelle ET la première année de maternelle.

Dès qu’elle les a en main MissJ rentre en mode « focus ».
Elle adore faire ses exercices et en redemande sans cesse. Tous les types d’exercices ne lui plaisent pas au même niveau, mais le cahier est suffisamment varié pour permettre de ne pas s’ennuyer. 😏
Et puis on papillonne entre les pages plutôt que les faire les une après les autres. Je suis sidérée de voir la concentration qu’elle peut developper pour suivre une consigne à son âge 😮

Capture d’écran 2019-08-28 à 23.14.39.png

De fait ce cahier est vraiment parfait pour lui faire retrouver un peu de calme dans la journée 😉 Continue reading « Coup de coeur pour les carnets de vacances Boscher »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Arrêt maladie, maternage et isolement

J’ai cherché quel texte mettre sur cette photo mais je n’en ai pas trouvé. Pour moi elle résume assez bien ce qui fait mes jours ces temps ci…

Capture d’écran 2019-08-28 à 23.10.25.png

Cela fait un mois que je n’ai rien publié, parce que ça fait un mois que je n’ai rien su dire. En décembre dernier j’ai eut un épisode dépressif que j’ai su identifier très clairement et rapidement. Mais depuis un mois, qqch n’allait plus. Ça commence à changer, doucement, simplement.
À changer assez bien pour que je veuille sortir un peu de mon isolement et reprendre la parole ici.

Gaby va superbement bien et MissJ est une vraie tornade d’énergie.
Ça fait 2 mois et demi que notre petite famille tourne désormais à 4, et je suis ravie de l’équilibre qu’on s’est construit. Malgré les aléas de santé et les les aléas de la vie on est vraiment heureux.

Mais parfois, il faut savoir s’isoler et se concentrer sur ça ; pour se stabiliser et repartir du bon pied. Merci pour vos petits messages inquiet mais : « ça va ».
J’ai juste besoin d’un peu de temps pour digérer et pour profiter de ma gaby.

Je ne vais pas reprendre le boulot avant la fin de l’été et savoir qu’on est ensemble jusqu’à ces 6 mois me permets de me projeter de façon bien plus évidente et satisfaisante. Pour moi, maniaque de l’organisation et des agendas, c’est un sacré bon point d’ancrage 😋
Ça permet aussi de s’accorder le temps de se reposer et de digérer le post partum, le décès de mon grand père, l’anémie et les différentes choses qui marquent le climat assez bizarre de ce printemps.
Il m’arrive de pas quitter ma chambre de la journée ces jours ci, mais c’est cathartique, comme une petite immersion cocoon avant d’émerger.
Et d’ici juin j’aurais bien repris pied. Pied à pied justement 😏 Vous vous débarrasser pas de moi comme ça 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !