Une solution facile et écologique aux bobos de l’allaitement : les coquillages !

A l’heure où vous êtes sans doute nombreuses à faire les sirènes 🧜🏻‍♀️ sur la plage, j’ai eu envie de vous parler d’un produit qui fait le lien entre la mer et l’allaitement 🤱.

T6DZJd9+Ssa216wvW9toAA

 

Même si ma photo n’est pas très nette, vous aurez peut-être reconnu les coquillages d’allaitement.
Car, oui, il existe des coquillages taillés exprès pour les problèmes des femmes allaitantes ^^. Je me suis tellement intéressée à la question en debut d’allaitement que j’ai sans doute amassé TROP d’infos sur ce type de produit 🤫
Il faut dire que j’ai eu le droit à des débuts un brin compliqués, qui m’ont incité à chercher d’autres protections que les disques en coton.

Or, en cherchant des alternatives écologiques, je suis tombée sur 2 choix possibles : les coupelles en argent (oui oui ) et les coupelles en coquillages.

Soyons clair, ça fait quand même chelou de se dire qu’on va mettre des coquillages en nipples ( 🐚 = 🧜🏻‍♀️non ? ). Annoncé tel quel au mari, ça sonne entre un jeu de rôle coquin et un gentil délire de hippies.
Pourtant, après avoir hésité entre les 2 solutions j’ai privilégié les coquillages ( oblige). Et passé le premier quart d’heure -où l’on se demande ce qu’on est en train de faire- ça a été une très agréable surprise.

D’abord ça fait du bien là où on les porte. C’est très doux et un peu frais.
Perso je ne recommande pas le H24 mais plutôt d’alterner air libre et port dans le soutien gorge. Et surtout : portez les juste apres la tétée pour que la zone sensible profite des gouttes de lait pour cicatriser bien à l’abri dans le coquillage !

Md4rCE1dR52RfhpnL0gaDQ

Ensuite je tiens à dire que ça tient très bien en place dans le soutien gorge ou la brassière. Certes, si vous avez des vêtements très fins ça pointe un peu, mais ça reste plus discret que les gros pad en coton qu’on m’avait donné à la maternité 😛 Continue reading « Une solution facile et écologique aux bobos de l’allaitement : les coquillages ! »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment j’ai sevré ma fille à 21 mois (ou plutôt comment j’ai commencé)

Ces temps ci je suis en train de sevrer MissJ.
Tout doucement, avec un maximum de tact mais assez sûrement pour qu’on ait déjà pu supprimer toutes les tétées sauf celles d’endormissement.

Passer de 10/12 à 4 en 3 semaines, je n’y aurais pas cru si on me l’avait dit 🤗.
Je suis ainsi très étonnée de la facilité avec laquelle cela s’est fait.
Surtout que MissJ n’est pas la moins enthousiaste des têteuses 😬.

Au début je me suis renseignée sur les différentes méthodes de sevrage mais n’étant convaincue par aucune, j’ai décidé de faire ça à l’arrache 😙
On en a parlé avec elle, en lui expliquant que j’avais mal et qu’il fallait rationner les tétées.

Du coup on a eu une première étape, d’une semaine, avec un rationnement à 5 tétées par jour.

Capture d’écran 2018-08-28 à 17.13.42

Pour bien marquer les choses, on lui comptait les tétées autorisées sur les doigts de la main :

  1. 🖐🏻la tétée du matin
  2. 🖐🏻la tétée de la sieste
  3. 🖐🏻 la tétée de retrouvaille
  4. 🖐🏻 la tétée du soir
  5. 🖐🏻les tétées de la nuit !

Il a fallu négocier un peu certains jours, mais en une semaine le coup était pris.
Puis on a commencé à squeezer la tétée du matin ou la tétée de retrouvaille, en trouvant mieux à faire ou en la retardant 😏. Continue reading « Comment j’ai sevré ma fille à 21 mois (ou plutôt comment j’ai commencé) »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gastro et compagnie : quand l’allaitement remonte le moral

Quelle galère que la semaine écoulée ! Depuis vendredi dernier #MissJ nous a fait plus de 5 jours de fièvre et d’inanition🌡. Après un week-end doliprane, on a fini au Sami.
Et 3 jours plus tard on a fini chez un autre médecin pour un second avis.

Au final ? « un virus », peut-être une double otite, la gorge prise et sans doute un peu des dents.
Ça nous a valu pas mal de pleurs et surtout beaucoup de fièvre, mais désormais ça va mieux ; et on en aura fini demain avec les médicaments 💊et leurs effets secondaires🤢.

Mais toute cette histoire m’a surtout appris à quelle point je suis contente d’allaiter toujours cette grande fille de 14mois !
Car pendant tout ce temps, mademoiselle a refusé de manger ou de boire au biberon.

Alors quand sa dure 2 ou 3 jours ça peut encore passer… mais quand ça dure plus de 6 jours ça angoisserait n’importe quel parent !

Heureusement pour nous, au bout de 3 jours elle a de nouveau téter en buvant. 🤱
De longue tétées qui sont à la fois nutritives et « calinatives » (c’était pour la rime).

Elle refuse encore le biberon et mange un peu de mie de pain mais rien de plus…
Autant vous dire que lorsque son papa l’a gardé en journée « enfant malade » ils n’ont pas beaucoup passé de temps a table.

Par contre dès que je rentrais j’avais un bébé qui faisait bombance 🍈🍈!
Sachant que je tire toujours mon lait au bureau (et oui) j’ai reconstitué à mort ma réserve du congel’ avec cette histoire ! Mais sans avoir pu peser la demoiselle, j’ai clairement l’impression qu’elle a perdu de la masse … et je n’ose imagine ce que cela aurait été si elle n’avait pas été allaitée

Entre la faculté de calmer un bébé malade et grognon, et l’apport nutritif et sanitaire que les tétées représentent, je ne peux que me féliciter d’avoir continué sur cette lancée; et je plains même un peu ceux et celles qui n’ont pas ou plus accès à ça quand bébé est malade 🤒
Parce que j’ai bien vu qu’entre papa et maman, les journées de garde en étaient grandement modifiées !

Rendez-vous sur Hellocoton !