Le cododo avec un bambin, l’autre façon de les voir grandir

Ces temps ci je n’ai le temps de rien.
Speed au boulot, speed à la maison 😣
Je fais très attention à accorder du temps à MissJ mais il y a des soirs où c’est difficile de garder cette priorité en tête.

J’ai comme l’impression qu’il me faudrait un bouton « pause » pour pouvoir souffler et remettre mes idées en ordre 🤔.
Et c’est dans ce contexte assez brouillon que je me félicite encore et encore de pratiquer le cododo 👥🤘🏻
Je n’ai d’ailleurs plus aucune gêne à en parler, voir à le revendiquer.

Car si ça surprend et ça déconcerte, je me suis surtout aperçue que ça faisait se questionner les autres parents.

Au début le cododo c’était une question d’allaitement pour nous 🤱, puis de confort pour les nuits hachées🤦🏼‍♀️…
Et c’est ensuite devenu bien plus que ça !

Comment, pourquoi  ?

💁‍♀️Dans une journée où l’on voit notre fille « au mieux » 1 heure le matin et 2h le soir (parfois moins) le cododo est une façon de rester en présence les un avec les autres😚.
Même si on dort et qu’il y a de moins en moins de réveils, dormir tous ensemble est une façon de passer du temps « ensemble » et de voir notre MissJ grandir.

Car j’ai souvent l’impression de passer à côté de ma fille quand on ne prend pas le temps de « s’accorder du temps »😒
Et sur les 2 jours d’un week-end, on est souvent trop juste dans le temps qu’on s’accorde – bouffés comme on l’est par nos impératifs d’adultes ⏱🛒📑!
Au point que certains dimanches, le blues du retour au boulot est devenu le blues du week-end en famille 😥

Du coup, chaque soir, quand j’endors mon bébé contre moi (ou que l’on se glisse dans le lit à côté de notre fille endormie) je suis heureuse de la sentir près de nous, calme, confiante et elle-même😊.

Je n’ai pas besoin de plus, juste de la sentir près de moi en sachant qu’un jour ça va s’arrêter et que je ne regretterai rien … car j’aurais vécu tout ce que je pouvais vivre de sa petite enfance 💗

Rendez-vous sur Hellocoton !