Fausse couche et impressions

Parfois on sait.

On a pas besoin de se poser la question, de tergiverser, d’aller voir sur Internet. On sait parfaitement que cette tache rouge, si différentes de celles qui s’invitent parfois , ce n’est PAS ce qu’on peut trouver, parfois, au fond de sa culotte…

Quand cela débute 10 jours après la date présumée, que c’est plus épais, plus « différent » et qu’on se sent tout d’un coup « vidée » de quelque chose…
Alors on sait.

C’est difficile de parler d’une fausse couche quand on à peine plus d’un mois aménorrhée…
Mais pourtant ça vous flanque déjà un coup.

Et cette ambivalence vous la porterez à travers vous. Car peut on vraiment dire « j’ai fait une fausse couche » quand on ne savait même pas qu’on était enceinte ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire