Catalogue de jouets en bois LIDL Noël 2020

Ca va commencer à être une tradition mais comme chaque année j’ai récupéré le catalogue de jouets en bois Lidl et je me sens obligée d’en faire une petite chronique 😉
Car, comme chaque année, le choix est de plus en plus large et ça va être la ruée dans les magasins.

Il semble d’ailleurs qu’avec le covid, pas mal de marques traditionnelles de jouets en bois ont des problèmes d’approvisionnement pour noël (d’après plusieurs vendeurs de jouets indépendants avec qui j’ai parlé ce mois ci.)
Cette année les gens font non seulement leurs achats plus tôt, mais dans un approvisionnement un peu plus réduit.
D’autre part et question de prix Lidl est en moyenne de 30% à 70% moins cher sur les équivalents jouet en bois des marques classiques. Autant vous dire que si les ventes commencent ce 28 octobre ça risque de partir un peu vite, non ?

Catalogue de jouet LIDL 2020, on en pense quoi ?

En dehors du nombre de pages qui augmente il y a cette année 2 grosses surprises et 1 bonne nouvelle :

Surprise n° 1 :
Il n’y a pas que des jouets en bois (mais aussi des classiques comme Barbie, Lego et les animaux Schleich à prix réduit !) ça reste minoritaire mais le choix est assez quali.


Surprise n°2 :
Il n’y a plus la célèbre cuisine en bois LIDL !!!!!
A la place on ne trouve qu’une marchande qui fait aussi petit théâtre qu’on avait vue l’année dernière 🙁
Dommage, car la petite cuisine LIDL était devenue un classique très recherché (et chez nous c’est toujours un succès depuis 3 ans.)
Par contre j’ai adoré le petit kiosque ambulant que je trouve même plus sympa que la marchande classique (et plus pratique à ranger dans une chambre d’enfant.)

Quant à la bonne nouvelle c’est que la marque propose désormais 60 jours pour rapporter un jouet non déballé.
On n’est donc plus coincé avec la limite des 30 jours qui ne permettait pas de ramener un jouet après noël, s’il avait été acheté lors de la mise en rayon !
Attendez vous ainsi à voir certains jouets réapparaitre dans les magasins après noël (et non pas uniquement sur Le Bon Coin ;p)

Quels coups de coeur pour les jouets LIDL 2020 ?

Je suis peut être un peu blasée mais cette année je n’ai pas eu LE coup de coeur qui me donne envie de poser un RTT pour acheter un jouet lors de sa sortie :p
Pour autant certains jouets se démarquent.

Je vous ai déjà montré la petite marchande ambulante (ci dessus) mais j’ai aussi beaucoup aimé la draisienne en bois rétro qui s’inspire si joliment d’un Vespa :

J’ai beaucoup aimé la ferme en bois qui permet aussi bien de construire que de jouer à la ferme

Continue reading « Catalogue de jouets en bois LIDL Noël 2020 »

Et pendant ce temps là, paye ton COVID en famille…

J’ai mis pas mal de temps à écrire ce sujet, mais j’arrive un peu en bout de course. Ca fait un peu plus d’un mois que j’ai chopé la/le COVID et là, j’en ai GROS sur la patate.
Parce que j’ai eut de la chance de pas être hospitalisée mais que, depuis 5 semaines, ma vie est un gros n’importe quoi dont je me serais allègrement passée, moi et ma famille…

Du/DeLa COVID on connait principalement 2 types d’infections :
-la virulente et dangereuse, qui t’emmène aux urgences hospitalières (bientôt payantes youhou!)
et
-la gripounette qui te fiche au lit avec 1 semaine de symptômes et 1 semaine de repos avant de retourner bosser.

Et bien chez moi ça a donner 1 semaine au bout de ma vie, à camper sur la canapé à moitié comateuse et à moitié percluse de douleurs, et 4 semaines à ne plus pouvoir rien faire sans trembler et finir au lit épuisée.
4 semaines à avoir 70 ans dans mon corps et à être super fière de moi quand j’arrive à sortir faire une course ou à étendre le linge !

Je vous passe les détails de l’organisation chaotique de la maison après avoir :

  • campé une semaine sur le canapé lit du salon (pour respecter la distanciation avec mon mari) à moitié vivante.
  • expliqué aux enfants pourquoi il ne faut pas me faire de bisous, qu’ils n’ont pas le droit de voir leur nounou, d’aller au parc ou à l’école.
  • laissé le mari gérer les enfants H24 pendant 15 jours sans pause et avec 2 réveils par nuit minimum.
  • survécu à la crise de panique quand mon mari a été testé positif à son tour (alors que j’arrivais tout juste à me remettre debout et à me faire à manger)
  • dû réorganiser une quarantaine, avec enfant sans nounou, école ou sortie au parc, tout juste 3 jours après la fin de ma quarantaine !

En bref, ça a été vraiment très dur les 15 premier jours et on s’est résigné avec philosophie quand mon mari à, a son tour, contracté le/la COVID (heureusement avec beaucoup moins de symptômes).

Mais depuis c’est la déprime. Car même si j’ai le plaisir d’être à la maison et de voir mes gosses (encore que H24 pendant 5 semaines je vous passe le « bonheur ») … j’ai franchement l’impression de passer à côté de ma vie.

A chaque effort que je fais, je paye plusieurs heures à devoir récupérer au calme. Je ne me sens « bien » que si je ne fait strictement rien d’autre que me reposer toute la journée.
Et même alors ! Aujourd’hui j’ai des douleurs articulaires dans les doigts parce que … je tiens ma liseuses depuis 2 heures (le truc fait 150 grammes bordel !!!! ). Même mon abonnement NETFLIX ne sert à rien puisque je n’arrive pas à rester concentrer plus de 45 minutes dessus*

Donc voilà.
J’avais besoin d’extérioriser ma frustration car non le COVID c’est pas juste « un arrêt maladie et c’est reparti ».
Chez moi c’est 5 semaines (bientôt 6) avec ma vie en parenthèse, des douleurs fantômes qui me rendent dingue et un niveau de vivacité pas plus élevé que celui un nouveau né.
Sans compter l’impact sur la vie professionnelle où vous devenez un fantôme pour les collègue et où tout le monde te demande « mais enfin t’as chopé ça où? » (genre « t’as pas fait attention ou quoi »)

Et dire que tout ceci n’est pas fini ! ARGGGGGGHHHHHH !
J’espérais naïvement aller mieux et reprendre le boulot lundi prochain, sauf qu’une sortie d’u1h30ce matin m’a prouvé que je ne serais même pas capable d’aller au bureau sans être essoufflée et les mains pleines de tremblements.
Après avoir « survécu » à 3 semaines où j’étais invalide, puis 3 semaines où je me sens importante, il faut espérer qu’il me faudra moins de 3 semaines en rémission 🙁

*Pour la petite info j’ai mis 3 jours à écrire et finir cet article car « c’est fatiguant de se concentrer » -_- Paye ton envie de bloguer dans ces conditions

Le mystère des berceuse(s) et mono-manie des enfants

Jusqu’à l’année dernière MissJ s’est endormie tous les soirs avec la même chanson. On l’accompagnait dans le sommeil  avec une histoire puis une musique que l’on chantonnait en même temps.
Et sur ce point il était  im-po-ssi-ble de changer de musique : c’était toujours le même album (« Tangerino » d’Helene Bohy »), même si les chansons on pu changer en fonction de son âge ou de son intérêt. 

D’abord elle a eut une phase mono-chanson où on écoutait en boucle la même chanson (genre 10 fois à la suite!!!). Puis cela a été 2 chansons, et 3 dont on changeait l’ordre.
A la naissance de Gaby j’en ai eut marre et je suis passée au cd complet, parce que j’en avais marre de faire le DJ 😛

Et puis, à force de chanter, MissJ à commencé à réclamer qu’on chante ensemble la même chanson. Une chanson dont j’aime beaucoup les paroles et qui mettait Le Mari un peu mal à l’aise  : 

Nostalgie Hélène Bohy

Continue reading « Le mystère des berceuse(s) et mono-manie des enfants »

Avis sur le « super cahier de liaison »

Tiens au fait, je ne vous ai pas reparler des cahiers de liaison cette année ? Il faut dire que malgré le temps qui passe (4 ans de nounou déjà !) je reste une fervente activiste du cahier de liaison et autre agenda d’organisation familiale.
Par contre on ne le pratique plus comme avant !

D’un cahier hyper complet (et lourd) on est passé à un truc plus simple où on consigne surtout les quantités d’aliment, les heures des sommeils et les points ponctuels.
Du coup l’année dernière on avait opté avec satisfaction pour le Super Cahier De Liaison chez Flammarion.

Un simple carnet peut largement suffire à ça, mais j’aime bien avoir un petit agendas penses tout spécialement pour ça.

Celui-ci est plus light que d’autres agenda proposés sur le marché (2 jours par page) mais il est plus complet dans les infos qu’il met en début de cahier.
C’est aussi mieux pensés que les autres carnets, surtout si on fait ponctuellement des appels à d autres personnes pour garder les enfants.
On retrouve pas mal d infos sur les habitudes de l’enfant et sa famille, en plus des habituelles infos de santé ou des numéros utiles.

Continue reading « Avis sur le « super cahier de liaison » »

Le jeu de l’oie pour faire du « sport » en famille.

Dur dur de faire faire du « sport » aux enfants à la maison, surtout avec les chaleurs actuelles. On a beau avoir une pléthores de jouet ou de jeux, il faut faire les G.O pour s’assurer qu’ils se dépensent assez.
Et avec les enfants en bas âge, c’est la cata assurée s’ils ne peuvent pas se défouler : enfants ou adultes c’est la garantie que tout le monde fini la journée sur les nerfs 😑 !
Heureusement, depuis le confinement, nous avons trouvé un chouette jeu qui permet à tout le monde d’assurer un minimum d’exercices physiques sans avoir l’impression de se forcer à faire quelque chose.
C’est la maitresse de MissJ qui nous avait envoyé « le jeu de l’oie de la forme » dans le cadre de l’école à la maison. C’était l’époque où on s’inquiétait beaucoup de la forme des enfants pendant pendant le confinement. 😬
On a tellement aimé l’exercice qu’on l’utilise encore !

Je de l'oie de la forme

C’est un jeu de l’oie avec des petits défis « pour bouger » à chaque étape. Simple, efficace et accessible à tous.
Il suffit d’une imprimante et d’un dé pour lancer une partie.

D’ailleurs, pour renforcer l’aspect ludique du jeu, nous avons construit un dé format géant (équivalent d’un ballon de foot). Ça leur permet de le jeter de toutes leurs forces et de courir le chercher ensuite (Y a pas de petite dépense quand on est enfermé avec des moins de 3 ans :p)

Continue reading « Le jeu de l’oie pour faire du « sport » en famille. »

Retour sur le lit superposé pour les tout petits

Ca fait maintenant plus de 9 mois que les filles sont en lit superposé.
Gaby depuis qu’elle a 6 mois et MissJ depuis qu’elle a 2ans et demi.
Avant l’une était en cododo et l’autre en lit au sol / lit cabane (même si elle se pointait régulièrement pour finir la nuit avec nous 🙄).

Avec le recul je suis très contente d’avoir osé le lit double malgré ces âges « tendres ». Car, en s’adaptant un peu, ça marche TRÈS bien ✌🏻 !
On a adapté quelques petites choses pour tenir compte de leurs âges mais on a beaucoup gagné en échange.

Le principal point est qu’on a acheté des barrières chez Ikea, que j ai découpé pour fermer l’échelle la nuit, et avoir une vraie barrière sur le lit du bas. Car avec un bébé de 6 mois qui dormait en bas, il fallait éviter qu’elle tombe en dormant (ou qu’elle ne s’échappe maintenant qu’elle sait descendre 😅).

Quant à Juju, qui dort en haut, j’avais peur qu’elle glisse par l’ouverture de l’échelle. Mais finalement ça fait plusieurs mois qu’on ne la met plus.

Continue reading « Retour sur le lit superposé pour les tout petits »

Sortir en festival avec bébé, c’est possible !

Il y a 3 ans, on a emmener MissJ à son premier festival musical : le Download festival 🤘 1er festival de métal en France.
Ouaip… rien que ça…

A la base ce n’était pas prévu comme ça☺, l’idée d’emmener un bébé de 7 mois à un festival métal … ça me semblait un peu délicat😅.
Mais voilà, on avait nos billets depuis 9 mois et plus de nounou au dernier moment.

Du coup on a décidé d’assumer : on a pris un casque de protection sonore pour bébé, de la crème solaire, une écharpe de portage, une tente anti-UV et roulez jeunesse ! On est partis voir SystemOfTheDown et autre Epica en espérant pouvoir profiter bien qu’en restant assez loin (voir très loin) des scènes musicales.

Et vous savez quoi ? ça s’est SUPER bien passé 😘!

IMG_4C60799D3DC9-1.jpeg

Evidement il y a eut quelques regards suspicieux de la part d’autres parents sans leurs mômes, mais finalement, l’accueil des autres festivaliers a été top. On a aussi pu rester très loin des scènes tout en profitant du son et des écrans géants (ouai sur la photo je suis pret mais il fallait pouvoir cadrer :P)

Bébé était dos aux écrans, à jouer dans l’herbe et sous sans tente. L’effet des basses était assourdi soit par la distance soit par notre corps en portage.
Et quand on voulait s’approcher du spectacle… on se relayait l’un l’autre.

Les siestes en portage se aussi sont très bien passées malgré la casquette, les lunettes ou le casque anti bruit (paye ton look outside de 1er enfant surprotégé 😆).
Et question repas on rend encore grâce au super pouvoir pratique de l’allaitement à la demande

Continue reading « Sortir en festival avec bébé, c’est possible ! »

Le 8 juin, la journée des océans expliquée aux enfants

Vous vous rappelez peut-être qu’on entretien une grande passion pour les visites aux aquariums par chez nous ? Et depuis notre dernière visite à l’aquarium de Paris, MissJ est aussi passionnée par le dessin animé Molang (qu’elle n’a le droit de regarder que de temps en temps car sa petite soeur est aussi captivée par l’écran lorsque ce dessin animé apparait -_-).

Or, si le partenariat des deux était déjà un succès, le kit de sensibilisation de Mölang à la journée international des océans a fait surtout un carton à la maison.
Car oui, le 8 juin c’est la journée parfaite pour expliquer aux enfants les risques qui courent actuellement sur les océans, et les gestes que ceux-ci peuvent respecter pour « faire leur part ».

Molang a ainsi mis en ligne une chouette petite infographie (avec Race of Water) pour lancer les débats auprès des petits :

Mais ils ont aussi mis à disposition un cahier d’activités (à imprimer) et même une playlist de videos sur le thème des océans (pour ceux qui n’en ont jamais assez :P)

Continue reading « Le 8 juin, la journée des océans expliquée aux enfants »

Le temps des copains

Avec le confinement et la « disparition » des copains de l’école, l’importance des cousins/cousines ou des enfants de nos amis proches c’est grandement renforcée.
MissJ nous a ainsi beaucoup parlé de ces copains, en demandant à les appeler en leur envoyant des courriers ou en leur faisant des dessins. De semaines en semaines, elle a de plus en plus insisté 😔.

Mais ce week-end, récompense finale : on a eut l’occasion d’un passage chez les copains qui ont des enfants du même âge !

Copains pour la vie

Autant vous dire que 5 minutes après l’arrivée nous n’existions plus! Chaque môme a trouvé son condisciple et est parti joué de son côté.

Après des semaines à nous coller aux basques ça nous a fait bizarre de ne plus les avoir dans les pattes 😚

Et c’est tellement chouette de voir évoluer ces « copains pour la vie » ! (Encore plus quand ça nous permet de prendre l’apéro tranquillement entre adultes 😝)