Connaissez vous le tire lait passif ?

Tiens, un autre objet de maternité dont j’ai oublié de vous parlé l’année dernière : le tire lait manuel 🤱.
Enfin, c’est comme ça qu’on les appelle en France, mais pour ma part j’appellerais plutôt ça un tire lait passif ou tire lait de recueillement (c’est moins sexy pour le coup 😅).

Qu’est ce que c’est ?

Il s’agit surtout d’un réceptacle qu’on va poser sur le sein vide lors de la tétée, et qui va récupérer le lait suintant naturellement pendant que bébé boit sur l’autre sein.

IMG_9C1566524E85-1.JPG

Ca n’a l’air de rien dit comme ça, mais toute les tire allaitantes vous diront que chaque mililitre compte lors de l’allaitement 💪!
Et c’est affreusement frustrant de voir ce que l’on peut perdre, lors des premières semaines de vie, alors qu’on pourrait fondre en larme pour 50ml manquant quelques mois plus tard🤬 !
Alors quand j’ai découvert ceux de la marque Haakaa (et puis d’autres qui sont rapidement apparus ensuite – même Lansinoh en a sorti le sien), j’ai tenté le coup.
Et je n’ai pas été déçue !

Et ça marche bien ?

A chaque tétée de baby Gaby, je récupérais 125ml sans rien faire (sachant que Gaby était une téteuse de compet’ qui finissait en moins de 5 minutes).
Petit à petit ça m’a permis d’avoir 3 bibs au congel, juste « au cas où ».

A l’usage c’est super simple à vivre : ça se « plug » sur le sein en appuyant dessus et ça se rince à l’eau chaude savonneuse avant de se laisser sécher.
C’est peut être pas le truc le plus sexy du monde à porter, mais ça vous rend bien service quand vous avez besoin d’avoir un peu de stock (ou de rester au sec lors des tétées 😅).

Ensuite, lorsque quand ça coule (genre vers 1mois, 1 mois et demi) j’ai pour ma part arrêté.
Mais l’une des copines instagram a continué et elle avait 3 jours de bib’ d’avance lorsqu’elle a confié son bébé à sa nounou vers 4 mois #respect !

Donc voilà, si vous cherchez une autre idée cadeau originale pour une naissance ou une baby shower voici un autre ovni qui vous pouvez offrir en pensant à moi 😁

Quelques bonnes références si vous voulez sauter le pas :

  

Retour d’experience sur le Toppocino Montessori

Finalement je ne vous avait pas parlé de mon retour d’experience sur le toppocino ?
Ce petit « matelas » issu de l’approche montessori et dont j’ai tant regretté l’absence quand MissJ était bébé ?

Ça a été le premier achat que j’ai fait pour l’arrivée de Gaby. Je l’ai pris chez Nature et découvertes -pour une trentaine d’euros- et ça a été mon meilleur ami pendant les 2-3 premiers mois de ma chérie 🤗

IMG_5D11EEB0D254-1.jpeg

Toppocino qu’est ce que c’est ?

Le principe est super simple : c’est un petit matelas souple qui permet de tenir le bébé dans ses bras, le temps qu’il s’endorme, puis de le déposer sans qu’il ne se réveille ensuite.

Car oui, qu’on se le dise : les bébés sont livrés avec un altimètre interne qui leur permet de se réveiller dès qu’on veut les déposer dans leur lit 😣!!!!
Qu’il me jette la premiere pierre le parent qui n’a jamais eut le cas d’un réveille spontané en posant son bébé après avoir mis un temps fou à l’endormir en le berçant (🤬d’ailleurs je ne les crois pas les parents qui disent que ça ne leur ai jamais arrivé !).

La clé du toppocino c’est d’amortir tout espèce de chocs qui permettrait à bébé de se réveiller lors du transfert : écart de température, de « mouelleusité », d’odeur, etc…
Et ça marche SUPER bien 👍!

En plus, en #cododo , ça me permettait aussi de faire glisser bébé sans heurt et de le rapprocher lorsqu’il demandait a téter sans être vraiment réveillé.

Le Toppocino est-ce que ça marche ?

Le coefficient de succès du toppocino est tellement fort que je ne me rappelle pas vraiment des échecs de ma méthodes 🤭
Alors oui, ça peut vous paraître gadget, mais pour ma part j’ai été hautement satisfaite.

Continue reading « Retour d’experience sur le Toppocino Montessori »

Occupé bébé quand on y est plus : la foire aux balles

Et re-crise d’anémie sévère ici, avec tension dans les chaussettes et énergie d’un lendemain de fête (sans même les avantages de la fête 😒).
Du coup j’ai mis la grande au centre de loisir et tente d’occuper la petite comme je peux avec mon état larvaire.
Mon arme secrète pour la journée c’est l’activité que j’appelle « la foire aux balles ».

Capture d’écran 2020-01-03 à 16.20.13.pngSur la photo vous pouvez voir la célèbre balle Montessori (16€), la balle sensorielle Ludi (8€) ou les balles à textures Rubbabu (10€) mais aussi des boules plastiques qui sortent de je sais pas où 😛

Ça n’a l’air de rien mais avec ces 8 ou 9 balles différente j’arrive à l’occuper 15 minutes. Et quand on est épuisée 15 minutes ça peut paraître TRÈS long 😏

L’idée est de lui proposer un assortiment de textures, de tailles, de couleurs et de bruits différents.
A 9 mois c’est d’ailleurs l’un des meilleurs jeux d’éveil (selon moi) puisque les balles la forcent aussi a se déplacer -pour aller les chercher ou les suivre-, tandis qu’elle hésite encore un peu entre les doigts et la bouche pour étudier les objets 🧐

Et ça gazouille, ça se déplace, ça attrape, ça secoue.

Pour le moment ses préférées sont clairement les grandes boules en latex à picots et les petites en caoutchouc et velours.
Mais les balles à grelots ont aussi leur petit effets (surtout sur moi et mon mal de crâne 🤪).

Bref, et vous comment vous occuper un #9mois quand vous êtes clairement pas au mieux de votre forme ?

Arrêt maladie, maternage et isolement

J’ai cherché quel texte mettre sur cette photo mais je n’en ai pas trouvé. Pour moi elle résume assez bien ce qui fait mes jours ces temps ci…

Capture d’écran 2019-08-28 à 23.10.25.png

Cela fait un mois que je n’ai rien publié, parce que ça fait un mois que je n’ai rien su dire. En décembre dernier j’ai eut un épisode dépressif que j’ai su identifier très clairement et rapidement. Mais depuis un mois, qqch n’allait plus. Ça commence à changer, doucement, simplement.
À changer assez bien pour que je veuille sortir un peu de mon isolement et reprendre la parole ici.

Gaby va superbement bien et MissJ est une vraie tornade d’énergie.
Ça fait 2 mois et demi que notre petite famille tourne désormais à 4, et je suis ravie de l’équilibre qu’on s’est construit. Malgré les aléas de santé et les les aléas de la vie on est vraiment heureux.

Mais parfois, il faut savoir s’isoler et se concentrer sur ça ; pour se stabiliser et repartir du bon pied. Merci pour vos petits messages inquiet mais : « ça va ».
J’ai juste besoin d’un peu de temps pour digérer et pour profiter de ma gaby.

Je ne vais pas reprendre le boulot avant la fin de l’été et savoir qu’on est ensemble jusqu’à ces 6 mois me permets de me projeter de façon bien plus évidente et satisfaisante. Pour moi, maniaque de l’organisation et des agendas, c’est un sacré bon point d’ancrage 😋
Ça permet aussi de s’accorder le temps de se reposer et de digérer le post partum, le décès de mon grand père, l’anémie et les différentes choses qui marquent le climat assez bizarre de ce printemps.
Il m’arrive de pas quitter ma chambre de la journée ces jours ci, mais c’est cathartique, comme une petite immersion cocoon avant d’émerger.
Et d’ici juin j’aurais bien repris pied. Pied à pied justement 😏 Vous vous débarrasser pas de moi comme ça 😉

L’astuce de la bouillotte, pour faire dormir les nourrissons dans leur lit

En stories, cette semaine, je vous montrait mon “truc” pour faire dormir Gaby toute seule sans son lit. Car comme sa sœur avant elle , et de nombreux bébé portés, Gaby n’aime rien tant que de dormir dans les bras ou en portage. Et avec les régurgitations monstre qu’elle nous a fait, j’ai même pris l’habitude de la faire dormir sur moi une bonne partie de la nuit🤫.
Pourtant, il y a bien des moments où j’ai besoin d’avoir les mains libres, et sans écharpe de portage. Et la faire dormir « seule » dans son lit ou dans le mien devient alors un objectif quelque peu frustrant …

Sachant qu’elle m’aime pas être posée ça devient vite compliqué.
Pour ce faire, j’avais essayé plein de choses avec sa grande sœur et rien n’avait fonctionné.  J’avais d’ailleurs dévoré les livres sur le sommeil des enfants.
Mais avec Gaby il y a deux trucs qui fonctionnent plutôt bien : le Topponcino (dont je vous parlerais bientôt) et le “coup de la bouillotte”.

C’est quoi l’astuce de la bouillotte ?

L’astuce est très simple :
Il s’agit d’endormir le bébé au bras ou au sein, puis de déposer dans son lit avec un petit poids sur lui (là où vous aviez votre main ou votre bras).

Ça sécurise bébé, qui se sent entouré et au chaud, et ça sécurise les mamans qui ont peur que bébé se retourne (oui, même à un mois 🙄).
Chez nous on utilise une petite bouillotte à graines de lin, qui sert normalement pour le cou et les épaules.
C’est parfait (dès lors qu’elle fait moins d’un kilo) car on peut répartir le poids comme on veut et qu’il n’y a pas de risque de brulure ou de fuite.

Capture d’écran 2019-08-28 à 11.47.30.png

Et comme j’aime les gadgets, notre bouillotte est en forme de renard-serpent 💁‍♀️
C’est d’ailleurs sa forme particulière qui semble vous avoir tous séduits
Au point que je ne sais pas ce qui a remporté le plus de succès dans la storie Instagram : l’astuce ou le côté kawaï de ma bouillotte 🤗
Mais du coup pour répondre aux curieuses et au shopping addicts vous pouvez trouver cette petite bouillotte sur Amazon ici :

Et vous, c’est quoi vos trucs pour faire dormir bébé dans son lit ?

De l’utilité (et du plaisir) d’un album photo des 12 premiers mois de bébé

Comme n’importe quelle jeune maman je m’étais promis de profiter de mon congé mat’ pour faire les 1001 choses qu’on reporte toujours et qui finissent par s’entasser sur notre conscience. Paperasse, bricolage, rangement, tris et … albums photos !
Car oui, malgré mon addiction aux photos je n’ai toujours pas terminé l’album de la 1ère année de MissJ 🤫 (alors qu’elle va sur ses deux ans et demi #shame) !
Car comme toutes les jeunes mamans qui avaient hâte d’être en congé mat … je n’ai le temps de rien🙄.
La faute à Gaby qui régurgite à qui mieux mieux, et MissJ qui est en demande H24 de réassurance.

Pourtant en grappillant 10m par ci et 10m par là j’ai commencé à affronter les piles des photos et faire enfin les albums des filles🗃
Pour être honnête je triche un peu puisque je profite de terminer de l’album de MissJ pour préparer en même temps celui de Gaby🤭! Ça aide vachement à faire le tri et vérifier qu’on a les photos ou les souvenirs qu’on veut sous la main.
J’ai d’ailleurs choisi le même album pour l’une et l’autre car j’adore l’album de naissance dispo chez Cheerz .

Comme ils disent « Y a plus qu’à » !

Il est clairement pas donné (35euros) mais je l’avais trouvé parfait quand je l’avais choisi pour MissJ (il y a un an donc 😬).
Le livre en lui-même est très beau mais il est aussi livré avec des tas de stickers + un bon pour le développement des photos, tandis que les 14 premières pages sont pré-imprimées pour vous guider dans la construction de cet album. Et au final ça devient un livre-album qui raconter son histoire à l’enfant ☺️
Pas sûre que j’aurais choisi 100% des textes proposés dans ces premieres pages mais l’exercice de style permet de remplir l’album beaucoup plus efficacement.
Et en mixant photos, souvenirs, stickers et petits mots écrit à la main on obtient un album très personnel dont j’adore le rendu.

Continue reading « De l’utilité (et du plaisir) d’un album photo des 12 premiers mois de bébé »

Quand la routine du nouveau né s’installe

J+15 après le retour de la maternité.
La routine d’un nourrisson c’est tout juste installée après 2 pics de croissances particulièrement “voraces” 🙈
J’ai réappris à faire mes noeuds de portage (merci @betty_petitspandaszen 😘), à donner un bain à un tout petit et à flipper pour tout et n’importe quoi.

Capture d’écran 2019-04-07 à 12.38.10

Car oui, je suis de ces mamans qui angoissent pour un rien au point de prendre un rdv avec le pédiatre à 2h du matin car bébé a le nez qui coule, ou se demander sans cesse pourquoi elle régurgite un jour et pas le lendemain.

Il faut dire que, chez moi, le post partum fait ressortir des angoisses qui confinent à l épisode dépressif. Pourtant, en dehors de ce travail sur soit … et l’ impression de vivre avec un tube digestif appelé bébé… je suis tellement ravie de vivre ces moments de calme quand Gaby dort, repue, et que le calme règne à la maison!

Sentir ce petit corps qui s abandonne contre soit tandis qu’on se repose en savourant ces instants hors du temps, ça n’a pas d’équivalent !
C’est juste précieux et riche d’impressions à chérir : la respiration rythmée du bébé, son poids sur soit, la lumière printanière, l odeur neutre et pourtant unique du bébé, les bruits de la rue au loin, et les petits couinements d’un nourrisson qui laissent entendre qu’il faudra bientôt penser à une tétée ou un changement de couche.

Alors oui, c’est fatiguant ce rythme tétée-colique-couche mais quand on sait que ça n’a qu’un temps on en apprécie d’autant plus ces pauses magiques entre deux triptyques du nouveau né

Retour sur ma thalasso « Jeune Maman » à Carnac – Partie 1

Lorsque j’étais enceinte (et en congé maternité) j’ai eu beaucouuuuuuuuup de temps à occuper. De ce fait j’ai passé beaucoup de temps sur le web et fais pas mal de jeux-concours (si si, ça passe le temps.)
Et parmi ceux-ci, j’ai participé à un concours de décoration de chambre d’enfant avec la marque AngelCare.
Or, il se trouve qu’à la naissance de ma MissJ, j’ai eu le bonheur de recevoir un mail me signifiant que je faisais partie de leurs gagnants. Je venais de gagner une semaine en thalasso post-grossesse !

Et oui, on pense toujours que ça n’arrive qu’aux autres mais parfois, c’est à votre porte que sonne le coup de chance 😉 Autant vous dire que j’ai fait la danse de la joie dans le salon et que j’ai saoulé mes proches avec ce voyage à venir. Finalement on a réservé notre séjour à Carnac au mois de mai, pour pouvoir profiter des beaux jours et s’offrir une petite parenthèse de calme après le retour au boulot.

IMG_1583

Pour commencer il faut dire que la Thalasso en général je connais bien, puisque j’en chroniquais beaucoup sur mon blog beauté.
Mais à l’idée de partir (enfin) en famille, je trépignais.

Car la thalasso maman-bébé, ça figurait dans ma liste des petits « rêves de famille parfaite » (liste que j’avais faite à l’époque où j’espérais tant tomber enceinte.) Une thalasso post-natale, ça tombait donc à pic pour cocher un des clichés que je voulais réaliser ^^.
Et avec plusieurs mois de recul… je peux vous dire que la thalasso avant et après bébé, ça n’a rien à voir !

Hotel Thalasso les Salines Carnac par Thalazur

Mais laissez moi vous raconter ça par le commencement :
Voici comment s’est passé notre séjour à la thalasso Thalazur Carnac !

C’est quoi une cure Post Natale en Thalasso ?

La cure que j’avais gagné était une cure post-natale de 4 jours et 4 nuits.
Dans ce type de forfait il y a souvent une pension complète pour la maman, le bébé et un accompagnant + les soins pour la maman et 1 ou 2 soins maman/bébé.

Et ça tombe bien parce que c’est exactement ce que l’on a eu :

IMG_1615

On est donc partis à 3 : moi, Miss J et son papa.
A moi les soins… au papa la prise en charge de MissJ pendant mes soins 😀

Bon j’ai été bonne joueuse car je lui ai laissé du temps pour profiter du parcours aquatique, du hammam et c’est lui qui a fait l’atelier massage bébé 😉

La thalasso côté maman

Même nous étions partis en vacances quand MissJ avait 2 mois, je dois bien dire que ce séjour a été la première occasion où j’ai vraiment pris soin de moi ! Et ça, c’est grandement dû au fait que nous étions en pension complète !
Le fait de ne pas gérer l’intendance du quotidien et de profiter de soins (où il n’y en a que pour soi) ça fait un bien fou !
La pension complète a ainsi permis de ne se poser aucune question. On avait juste à glisser les pieds sous la table matin, midi et soir, et suivre le programme de soin et d’activités loisir.
Et ça, je n’en avais jamais mesuré le luxe avant d’avoir un bébé qui bouscule toutes mes habitudes de vie !

Par contre psychologiquement si vous êtes, comme moi, une maman hyper active qui s’occupe de tout… il va falloir apprendre à décrocher en arrivant. Sinon vous risquez de speeder entre chaque soin et de ne jamais vous détendre vraiment.
J’ai ainsi mis 3 jours avant de réaliser que je ne faisais que courir d’un repas, à un soin, une tétée, etc… Et ça m’a un peu gâché la détente que la thalasso vous apporte habituellement.

Donc rappelez vous : il faut LÂCHER-PRISE !

Surtout qu’en dehors des dits soins et repas… vous n’avez « rien d’autre à faire que de kiffer ».
On a ainsi pris le temps de ne rien faire si ce n’est jouer avec notre bébé dans notre lit king size (tu le sens le kiff) et partir se promener au soleil dans les villages et lieux touristiques aux alentours (#laBretagneçavousgagne)

Continue reading « Retour sur ma thalasso « Jeune Maman » à Carnac – Partie 1″

Retour sur la préparation de Noel avec un bambin

Au début du mois de décembre je vous parlais de nos idées et envies pour la préparation de l’avent et des fêtes de Noël avec un tout petit. Presque un mois plus tard il est temps pour nous de tirer un premier bilan avant de signifier la fin de carrière à ce si joli sapin qui a illuminé nos fêtes de fin d’année !

Du sapin de Noël en présence d’un bambin

J’avais vu beaucoup de mamans anticiper la rencontre de l’arbre de Noël avec un bambin qui veut tout toucher.
Sachant que toutes mes décos sont, soit fragiles, soit pas du tout bébéproof, j’avais commencé à me poser des questions quant à la pertinence de cet arbre de Noël.

Mais finalement ça c’est super bien passé… une fois le sapin installé.
Car oui, j’ai quand même 3 boules en verre qui ont succombé à l’installation😥, et deux boules plastiques qui ont été proprement décapitées à coup d’incisives 😷
Que voulez vous, il semble que MissJ ait eut besoin de mordre jusqu’à tordre les attaches (on en rigolera l’année prochaine quand on retrouvera ces boules estropiées parmi les autres).

Mais depuis lors, la miss a beaucoup apprécié l’arbre, ses décos et ses lumières qui clignotent.
Elle nous a gratifié plusieurs fois d’un « Whaou » retentissant, et tenait à tout prix à le montrer aux voisins sur le pas de la porte, ou à ses grands parents lors d’un facetime.

Il y a bien eut quelques tentatives de vol de boules mais je n’avais mis que des boules en papiers en bas, et elle retirait la main quand on lui demandait de ne pas toucher

Du changement de repère lorsqu’on défait le sapin.

Chez nous c’est une tradition, on démonte le sapin le weekend de l’épiphanie. D’abord parce que toutes les bonnes choses ont une fin. Mais aussi parce qu’il faut s’y atteler un moment ou un autre et que la veille de la galette permet d’atténuer un peu la chose.
Je craignais un peu la réaction de MissJ car la veille encore elle montrait son sapin avec fierté et s’amusait à faire des « whaou » devant les lumières clignotantes.

Après discussion avec la communauté instagram on s’est décidé à la faire participer au démontage comme elle avait participer au montage.
Et ce fut une très bonne idée. On a fait ça en famille et elle a participé avec autant d’enthousiasme que lors de la préparation. Le seul hic est qu’elle ne comprenait pas pourquoi on mettait les décos dans la caisse et pas dans le sapin. Continue reading « Retour sur la préparation de Noel avec un bambin »

Préparer Noel avec un bambin

Je ne sais pas ce qu’il en est chez vous mais ici on a toujours été des « Christmas freaks ».
Je ne sais pas si ça vient du fait que je suis d’origine alsacienne ou si j’ai été contaminée très tôt par l’esprit de fêtes, mais la magie de Noël est un truc extrêmement sérieux pour moi🎄.

Sauf qu’avec la naissance de MissJ l’année dernière j’ai vécu un Noël 2016 un peu bizarre …
Un Noël sans sapin et deco en folie. 🙀
Et vous savez quoi ? J’y ai survécu (ne rigolez pas, il y a encore 3 ans j’aurais hyperventilé à l’idée de pas avoir de couronne sur la porte🤫).

Évidement on a fait une grosse séance de rattrapage chez les grands parents mais ça m’a fait réfléchir à la place que prenait le décorum de Noël.

Qu’en est il de papa Noel ?

Et puis cette année le papa de MissJ m’a dit qu’il n’avait pas trop envie qu’on mente à MissJ sur la question du 🎅🏻père Noël, de la petite souris 🐭etc… Là encore ça m’a pas mal bousculé car je n’envisageais même pas qu’on puisse « se passer » de ces moments magiques😵.

Après quelques discutions mais aussi la lecture de mamans (comme les 3 articles d’Happinais sur le sujet😘), je me suis dit que ça serais peut-être jouable.
J’ai encore le temps de trancher cette question car à 13 mois MissJ n’ai pas encore conscience de ce qu’on raconte autour du bonhomme en rouge😝. Mais je crois que c’est une question qu’il vaut mieux se poser en avance…
Pour le moment on est un peu borderline, on présente le père Noël, mais on a pas de discours de vérité (et on fait très très attention en présence des cousins cousines qui y croient 🙊🙈🙊!). On verra les années suivantes ce qu’il en est.

 

Se poser la question : « qu’elles vont être nos traditions de Noel ? »

Reste qu’on se demandait un peu ce qu’on allait prendre et garder de nos traditions respectives de Noel.
Et après moultes discussion je crois qu’on a trouvé cette année nos traditions à nous.
Ce qui implique des trucs qui reviendrons d’une année sur l’autres, mais sans trop de stéréotypes et prise de tête*

On a commencé par restreindre la tornade décorative à laquelle je m’adonnais avant🤫. Avec l’idee :

  • de limiter le nombre de stimulations auxquelles je soumets ma fille
  • de revenir à l’essentiel, c’est à dire les moments à vivre ensemble.
    Ça fait un peu cliché mais la naissance de la pitchoune m’a vraiment appris à apprécier la qualité des moments passés « à ne rien faire d’autres qu’être ensemble », autant que leurs quantités.

Du coup j’ai mis à plat tout ce que j’aime dans noël et j’ai essayé d’identifier ce qui est le plus important pour moi 📃.
Et finalement ça été beaucoup plus simple que prévu👌🏻. Entre autre parce que MissJ est encore petite et qu’il y a plein de choses qu’on a réservé à plus tard (les films de Noël, la cheminée, etc).

Pour le moment on surtout à gardé la préparation de l’avent, mais sans connotation religieuse.

Notre préparation de Noël, sans connotation religieuse :

 🔜 Un 1er dimanche dédié à la préparation de la couronne de Noël

🤶 un 2nd dimanche autour des biscuits à faire ensemble : les Bredele

🍪 , un 3ème dimanche pour la préparation du sapin 🎄

et le dernier dimanche sera dédié aux petits cadeaux pour les invités, aux histoires de noël et a la cuisine des plats du réveillon 🎁.

 

C’est simple, non?
Et ça permet de monter crescendo.

(Tout ça couplé avec un calendrier de l’avent et des disques de noël le soir aussi 😋)……

* Edit : désormais au mois de janvier je peux vous dire qu’on a été ravis de ces dimanches de l’avent et qu’on les refera sans fautes !