Sortir en festival avec bébé, c’est possible !

Il y a 3 ans, on a emmener MissJ à son premier festival musical : le Download festival 🤘 1er festival de métal en France.
Ouaip… rien que ça…

A la base ce n’était pas prévu comme ça☺, l’idée d’emmener un bébé de 7 mois à un festival métal … ça me semblait un peu délicat😅.
Mais voilà, on avait nos billets depuis 9 mois et plus de nounou au dernier moment.

Du coup on a décidé d’assumer : on a pris un casque de protection sonore pour bébé, de la crème solaire, une écharpe de portage, une tente anti-UV et roulez jeunesse ! On est partis voir SystemOfTheDown et autre Epica en espérant pouvoir profiter bien qu’en restant assez loin (voir très loin) des scènes musicales.

Et vous savez quoi ? ça s’est SUPER bien passé 😘!

IMG_4C60799D3DC9-1.jpeg

Evidement il y a eut quelques regards suspicieux de la part d’autres parents sans leurs mômes, mais finalement, l’accueil des autres festivaliers a été top. On a aussi pu rester très loin des scènes tout en profitant du son et des écrans géants (ouai sur la photo je suis pret mais il fallait pouvoir cadrer :P)

Bébé était dos aux écrans, à jouer dans l’herbe et sous sans tente. L’effet des basses était assourdi soit par la distance soit par notre corps en portage.
Et quand on voulait s’approcher du spectacle… on se relayait l’un l’autre.

Les siestes en portage se aussi sont très bien passées malgré la casquette, les lunettes ou le casque anti bruit (paye ton look outside de 1er enfant surprotégé 😆).
Et question repas on rend encore grâce au super pouvoir pratique de l’allaitement à la demande

Continue reading « Sortir en festival avec bébé, c’est possible ! »

Retour sur les cahiers de vacances pour les enfants de maternelles (et avant)

Au début de l’été dernier, je vous ai parlé de mon coup de coeur pour les cahiers de vacances et les incollables niveau maternelle. MissJ est ainsi complètement accro à ces supports d’activité, qui l’ont aussi séduite que nous. Depuis on investi massivement dans les cahiers d’activité pour l’occuper et lui faire plaisir pendant les vacances ou les weekend.

Avec cette joyeuse période de confinement, je me suis dit que vous apprécieriez surement un retour d’expérience sur les différents cahiers pour tout petits ?
Une façon de vous donner un aperçu et un avis sur les cahiers de vacances qui existe pour faire votre choix

Capture d’écran 2019-08-28 à 23.25.22.png

Pourquoi des carnets de vacances pour enfant de maternelle (ou pré-maternelle) ?

J’ai envie de vous dire : « et pourquoi pas »?
Dès lors que l’enfant est volontaire qu’est ce qui empêcherait de lui proposer un cahier d’activité qui se présente comme un « travail intellectuel » pour lui ?

C’est une façon d’interagir avec lui mais aussi de lui offrir des bases ou des révisions pour les notions qu’on souhaite lui faire acquérir en maternelle : du vocabulaire, la maitrise de l’espace, la manipulation des supports d’écriture, la capacité à décrire les formes et les couleurs etc..
Ici on est méga fans et pas prêt de s’arrêter !

Par contre il y a tout et n’importe quoi donc autant être attentif et veiller à sélectionner des carnets vraiment adapté à son enfant (ce qui plait à l’un ne plaira peut être pas à un autre). D’où l’importance des les feuilleter avant l’achat !

Continue reading « Retour sur les cahiers de vacances pour les enfants de maternelles (et avant) »

Quelques conseils pour réussir sa journée chez Disney, avec des enfants de 2 – 3 ans

L’année dernière j’ai profité du 1er jour de grève pour consacrer une journée complète à MissJ chez ✨#Disney ✨.
Parce qu’elle avait envie de « voir Mickey », et que je voulais bien affronter E
urodisney juste pour elle. Personnellement j’aime beaucoup ce parc en tant qu’adulte immature, mais je crains toujours sa dimension très commerciale et tout aussi surpeuplée.

Or, force est de constater que si on s’y prend bien, Disneyland est beaucoup moins piégeux avec les 2/3 ans si on si prend à l’avance.

Quant faut il y aller ?

D’ailleurs 1er conseil pour préparer une visite chez Disney avec un bambin : l’entrée est gratuite AVANT 3ans! Ensuite c’est 80euros le plein tarif pour votre mini-vous💸. Alors filez-y direct avant la date anniversaire !

Ensuite ça reste c’est une super idée d’y aller en semaine et hors vacances scolaires, car on a jamais fait la queue plus de 10 minutes.
Et avec un bambin, chaque minutes de queue compte 🧐!!!
Si vous avez honte de faire l’école buissonnière faite comme nous : profitez des gréves à l’école ou à la crèche !

IMG_9787762DC766-1.jpeg

Que faut il apporter ?

Personnellement je me suis longtemps poser la question de la poussette. Il est possible d’apporter la sienne (mais on m’a déjà parlé de vol) ou d’en louer une sur place (à 25euros avec un plaid en cadeau). Apres moult réflexions j’y suis allée avec le porte bébé et c’était parfaitement adapté pour une presque 3 ans qui marche bien.

J’ai évidement emporter un change complet et des lingettes -au cas où- mais ça ne nous a pas empêcher de faire pipi dans des buissons (Ô joies de la propreté en cours ^^)

Question vetements on a adopté la stratégie de l’oignon : de multiples couches qu’on pouvait enlever ou rajouté en fonction du moment de la journée

Et pour finir j’ai ajouté des incollables (le jeux) spéciales petites sections -pour l’occuper dans le RER et lors des queues- , ainsi qu’une gourde et des fruits secs.

Les repas / la nourriture

Hiver comme été je vous conseillerais d’emmener votre pique nique 🍱, quitte à le manger dans un des cafés en achetant des boissons.
D’une part car les queues restent monstrueuses qu’importe l’heure. Mais surtout parce que les repas sont au mieux passables et très chers, même s’ils sont pensés pour les mômes😑.
Au cas où : préférez un plat inratable comme une pizza, que des pâtes qui seront trop cuites et flotteuses.
Pour les snacks c’est pareil : préférez des trucs simples quitte à vous retourner sur le pop corn -qui occupe les mômes pendant la queue- que de viser un gateau qui sera tout aussi (voir plus) sucrés et plein d’autres choses louches….

Quelles attractions et manèges à 3 ans ? 

Les parades

En terme d’animation pour les – de 3 ans j’aimerais dire que la parade du soir est super … mais elle trop tardive pour les tout petits !
Arrivés à 17h (et je ne parle même pas de celle de nuit) les mômes sont cuits et c’est plutôt l’heure de fuir vers le grand calme. Si vous êtes à l’hôtel aller donc faire faire un somme vers 16h et revenez pour la nuit.

Dans tous les cas préférez la parade de la matinée : il y aura moins de monde tout en étant au top pour les bambins
👉Astuce de chef : se mettre au rond point nord de Main Street : on est au coeur du spectacle et sans se faire bousculer ).

Les manèges

Dites-vous tout que vous allez surtout passer votre temps à Fantasyland avec un loooonnng moment à faire du bateau au milieu des poupées (attractions préférées des moins de 4 ans 🤯).

Personnellement je déconseille le manège de Pinocchio et celui de Blanche Neige car ils sont un peu impressionant/flippant.

Mais Peter Pan, les poupées, les tasses, le carrousel, le petit train, les voitures, etc sont au top et vous occuperont bien 4 à 6h en plus de vous ballader dans les univers.

Voici mon TOP 10 des manages a faire avec les bambins :

  • It’s a small World (les bateaux des poupées)
  • Le Carrousel de Lancelot
  • Peter Pan
  • Le petit train du Crique
  • Les tasses (Mad Hatter’s Tea Cups)
  • Le pays des comptes de fées
  • Autopia
  • Buzz Lightyear Laser Blast
  • Pirates des caraïbes (même si tout le monde ne sera pas d’accord avec moi sur celui-ci)
  • Dumbo l’éléphant volant

Et finalement en dehors des boutiques cachées en sortie de manager (les Pirates ou Buzz) il reste facile d’échapper au plus gros des tentations commerciale. Et vous, des conseils?

Bonus : Mes conseils pour réussir sa sortie au Gulli Parc (et consort)

Je vous racontais dans le précédent article notre expérience des aires de jeux couvertes au Gulli Parc. Mais j’avais oublié de vous partager ces 3 conseils en or pour réussir sa sortie la bas.

C’est cadeaux, et c’est surtout 100% vécu ^^

  1. Tes gosses, en fluo, tu habilleras !

    C’est sympa cette méga structure de la mort mais quand tu entends ton gosse qui t’appelle de loin mais que tu le vois pas  à travers … ça devient vite coton !
    Alors hop : un leggins jaune + un pull bien blanc ou vert pomme et c’est réglé.
    Avec ça on le voit parfaitement du fin fond de notre table (là où on s’est planqué  avec notre café chaud et un bon vieux magazine people ^^)

  2. A un copain, service, tu rendras

    Oh oui ton gosse sera ravi de cette sortie au « parc d’attraction sans manèges ». Sauf qu’il se sentira un peu seul / timide / effrayé (rayé les mentions superflues) et voudra TOUT faire avec vous.
    Du coup : empruntez le gosse d’un copain !
    Ensemble ils seront plus forts et partirons à l’aventure en vous fichant la paix. Mais surtout : le parents du copain vous devra ensuite un service puisque vous lui aurez apporté une demi journée de calme (sans fournir trop d’effort de votre côté :P)

  3. La stratégie de l’oignon tu adopteras

    Oui on est en plein hiver et il fait froid dehors. Mais abandonnez l’idée d’un pull et de vetements chaud : ils vont courir partout !
    Du coup adoptez la stratégie de l’oignon : multipliez les petites couches minces pour que l’enfant puisse venir déposer ses fringues au fur et à mesure de sa montée en température.
    Ah, et petit détail technique : osez les chaussettes anti dérapantes –> ils courront encore plus vite et seront crevés encore plus vite ^^

img_0796

Conseils pour le Gulli Parc, avec des enfants de 2 ou 3 ans

Pas facile de sortir les mômes lorsqu’on est en plein coeur de l’hiver. Impossible de les laisser s’ébrouer au dehors sans qu’ils ne reviennent tout crotté ou couvert d’engelures :/
Du coup depuis l’hiver dernier on a testé ponctuellement les « soft play centers« , ces aires de jeux en intérieur où les mômes peuvent se défouler au chaud et dans des structures 100% pensées pour eux. D’ailleurs on a aussi en pleine canicule, pour voir ce que valait la climatisation 😛

Je m’étais fait un avis un peu strict, lorsque MissJ avait 2 ans. Mais comme on a été invité à retenter l’experience au Gulli Parc de Bry sur Marne, à la fin des vacances de noël, je me suis dit que ça pouvait valoir le coup de retenter l’experience…  pour voir. Et ce fut une rudement bonne idée !

 

Le Gulli Parc pour enfant de 1 ou 2 ans ?
–> Mon avis : on peut mieux faire… 

J’avais tentée ce centre quand MissJ avait 2 ans. Je l’avais emmené avec son cousin de 3 ans et j’avais été assez frustrée par la taille de l’espace dédié au moins de 3 ans.
Voyez plutôt :

Ok c’est parfaitement adapté et il y a plusieurs expériences sensorielles différente, pour occuper les petits, mais avoué que c’est assez limité. Sans doute idéal pour un petit d’un an ou de 1 an et demi. Mais pour un 2 ans qui se débrouille bien, c’est très limité.

Evidement rien ne vous empêche d’emmener les moins de 3 ans dans la grande structure, mais ça reste assez impressionnant pour les petits (et au final c’est surtout vous qui aller vous trainer partout pour faire avec lui/elle).

Finalement ce jour là j’avais passé beaucoup de temps avec des enfants à moitié boudeurs car  ils ne voulaient pas être avec les bébés mais pas non plus aller chez les grands

Le Gulli Parc pour les enfants de 3 ans ?
–> Mon avis : Oui oui et re-oui !

 

Maintenant que MissJ est plus ambitieuse et débrouillarde, je me suis dit que ce serait une bonne occasion de re-tester car elle aurait accès à l’ensemble des attractions. Soit près de 5 étages de structures de jeux avec parcours d’esquive, toboggans, luges, filets, escalade et autres parcours acrobatique.
Perso, même moi ça me donnait envie 😛

Évidemment aux premiers tours j’ai été réquisitionnée pour visiter et tout essayer avec elle.
Pas folle la guêpe, elle a dû trouver ça trop génial pour être sans pièges ^^

Quand on évolue à l’intérieur il faut bien dire que c’est super immersif tout en restant très sécurisé. Et point important pour les parents : il y a assez d’espace en hauteur pour qu’on ne se traine pas partout à genoux (merci les concepteurs !!!)

Je peux vous dire que j’en aurais parcouru des mètres de filets et de structures rembourées 😛
Continue reading « Conseils pour le Gulli Parc, avec des enfants de 2 ou 3 ans »

Retour sur 2 ans de lit au sol (et lit cabane) avec un bambin

C’est la rentrée et chez nous c’est surtout la fin de travaux d’aménagement menés tambours battant sur les 15 derniers jours du mois d’août.
Entre autre pour adapter la maison au fait qu’on a désormais 2 enfants.
Même si je suis encore en cododo avec Gaby je voulais adapter la chambre d’enfant au plus vite, et ça passait surtout par un lit partagé.

MissJ aura ainsi passé 2 ans avec un lit au sol, ou plutôt un lit cabane avec matelas au sol. Un caprice de maman qui voulait à tout prix un lit cabane parce que « c’est trop badass » 😏

Capture d’écran 2019-08-29 à 00.03.41.png

J’aimais le côté structurant de cet espace délimité, et j’adorais l’aspect mimi tout plein de cette cabane à personnaliser.
Le lit au sol était quant à lui un choix basé sur l’approche Montessori. Je l’ai choisi taille « bébé » car je ne voulais pas que MissJ se sente perdue dans un trop grand lit. Mais au final j’ai peu regretté car ce n’étais pas toujours simple pour s’allonger avec elle.

Quel bilan pour le lit au sol avec un bambin ?

Perso j’ai adoré car l’enfant est libre de sortir et d’entrer.
Évidement ça a rendu difficile les siestes puisqu’elle ne voulait pas en faire et passait ainsi son temps à sortir du lit. L’instauration d’un temps calme a permis de remplacer le temps de repos par un moment où elle reste à jouer dans sa chambre en nous offrant une pause 😏

De la même manière la nuit elle quittait son lit pour nous rejoindre. Mais comme on a opté pour le co-dodo ça n’a jamais été un soucis. Mais avec l’arrivée de Gaby et le fait que leur chambre est petite on passe désormais à un lit superposé.

Ça m’a fait tout bizarre de démonter ce lit cabane dont j étais si fière 🙁 ça a d’ailleurs été le premier meuble que j’ai emmené dans la nouvelle maison.

Mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin, je suis sure que notre lit superposé apportera aussi son lot de bons souvenirs, non ?

Ce que vous devez savoir sur le deuil périnatal et la fausse couche

Aujourd’hui 15 octobre c’est la journée de sensibilisation au deuil périnatal.
Je ne suis sûrement pas la mieux placée pour parler de ça mais comme ça n’arrive pas qu’aux autres je tiens à relayer le message.

Parce que ce type de deuil est rarement pris en compte et que même avec gentillesse, les proches et même les conjoints n’ont pas souvent les bons gestes ou la bonnes attitudes. Que le bébé ait eut 3 mois, 6 mois ou 9 mois un deuil périnatal c’est un deuil frustré car peu de personnes comprennent que, pour nous, ce bébé était là et qu’il existait. C’est une douleur terriblement intime qui nous renferme sur nous même faute d’avoir quelqu’un pour accepter que cet enfant était déjà quelqu’un pour nous.

Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal - illustration par Lily

Ces bébés des étoiles, on leur a fait une place et on a l’impression d’être les seules à leur accorder une place dans notre histoire et celle de nos proches.
Au lieu de dire « tu auras d’autres bébés » sachez écouter les mamans ayant perdu leur bébé avant même la naissance. Laissez les le nommer et vous parler de lui comme d’une personne. Vous craignez qu’elle ne sur-investisse ce deuil ? Mais comment voulez vous qu’elle ne soit pas hantée par son bébé si personne ne la laisse en parler ?
Avant de lui dire que leur histoire n’avait pas encore commencé, rappelez vous que ce bébé elle l’a voulu, elle l’a porté et elle a senti quand on le lui a retiré.
Peut être que c’est ce qui peut vous faire réaliser ce qu’elle a vécu : on lui a retiré son bébé mort. Voilà.
Je crois que tout est dit?

Continue reading « Ce que vous devez savoir sur le deuil périnatal et la fausse couche »

L’angoisse de la séparation ? Et voici venu la fin de ta vie !

Depuis des semaines j’attendais les vacances pour pouvoir souffler un peu et retrouver un peu de temps libre. J’ambitionnais ainsi de rattraper mon retard sur Instagram (et surtout sur le blog).
Toutefois ça, c’était ce que j’ambitionnais avant le début des vacances.

Car les dites vacances ne se passent pas du tout comme prévu 😞!

Je crois avoir déjà mentionné la difficile crise d’angoisse de #MissJ ?
Et bien depuis 15 jours cette angoisse de la séparation a pris des proportions tout bonnement disproportionnées 😱
On parle bien de la crise des 8 mois mais je croyais qu’elle nous avait ça un peu plus tot, à 7 mois et demi.

Hélas… je me mettais le doigt dans l’oeil.
(ou plutôt je me mettais le bras dans l’oeil … jusqu’au coude ! )

Impossible de faire 3 pas loin d’elle sans qu’elle hurle et pleure comme si j’allais ne jamais revenir.
Et quand bien même ses grands parents ou son père veillent au grain, il faut des trésors de persuasion pour attirer son attention sur autre chose.

Même lorsqu’elle joue tranquillement au pied de la table (pendant qu’on dine) il ne faut pas 10 minutes pour qu’elle finisse par me grimper aux jambes pour être dans mes bras (et vouloir en sortir dans la seconde qui suit)…
C’est tout bonnement épuisant 😩

Quand je disais qu’elle est tout le temps sur mon dos … je ne voulais pas dire aussi littéralement « sur moi »

Continue reading « L’angoisse de la séparation ? Et voici venu la fin de ta vie ! »

Bébé refuse le biberon, que faire ? Partie 1 : la course aux astuces !

Dans le dernier article j’expliquais mon désarroi quant au refus du biberon
Avoir un bébé qui refuse de manger, ça vous prend aux tripes et n’importe quelle maman angoisse à mort lorsqu’elle y est confrontée. Et tout particulièrement lorsqu’il se fait temps de reprendre le boulot.

Et comme j’avais décidé de préparer l’arrivée du biberon bien avant la reprise du boulot, non seulement je n’ai pas échappé à la règle, mais pire que ça : j’ai traîné ma misère pendant plus de deux mois !

Deux mois d’inquiétude et de sueurs froides.
Deux mois à m’en vouloir et à chercher mille et une solutions.
Deux mois à retourner internet et les livres de pédiatrie.
Deux mois à voir la fin du monde à ma porte  !

Finalement ma fille a fini par accepter le biberon au bout de 15 jours de garde, dans des conditions un peu spéciales. Autant vous dire qu’on s’est senti bien seuls pendant ces deux mois et demi !
Et cette histoire un peu folle, je me propose de vous la raconter ici.
Ou plutôt de vous raconter mes galères dans ce billet avant vous raconter le dénouement dans un autre article.

Parce que j’aurais aimé (à l’époque) qu’on me liste toutes les astuces que j’aurais pu utiliser, mais surtout qu’on me raconte comment une autre maman a trouvé une solution. Car s’il y a bien un article qui manque sur internet c’est « comment faire accepter un biberon à un bébé allaité »

Voici donc le début de mes aventures biberonesques ! 😉

Comment faire prendre le biberon à un bébé

Etape 1 : Le refus du petit nourrisson

Il était une fois une maman un peu naïve qui se disait qu’elle pourrait essayer de faire une nuit complète en laissant papa donner un ou deux biberons de lait maternel. Elle partie se coucher confiante… avant de se réveiller au bruit des cris et des pleurs de bébé. Après avoir essayé à son tour de donner le bib, elle décida de rester debout et de donner le sein à son bébé. On aurait bien le temps d’essayer le biberon une autre fois.
Mais ça, ce n’était que le début de l’histoire…
Continue reading « Bébé refuse le biberon, que faire ? Partie 1 : la course aux astuces ! »

Le drame du biberon – Quand bébé refuse le biberon !

Il est grand temps que je reprenne le chemin du blog pour vous parler d’allaitement et de biberon.
Parce que si le biberon semble être un truc naturel pour tout le monde, et que l’allaitement est aujourd’hui grandement encourager, on semble ignorer que le passage de l’un à l’autre peut être un vrai calvaire !

Car du haut de ses 4 mois, ma fille a toujours énergiquement refusé le biberon !
Et ce qui était une petite frustration, au début, est rapidement devenu un motif d’angoisse. Une angoisse de plus en plus oppressante au fur et à mesure d’approchait la reprise du boulot (et l’adaptation chez la nounou).

J’ai ainsi passé des heures à arpenter les sites web pour tenter de répondre à la question « comment faire accepter le biberon » ou même  « comment faire accepter le biberon à un bébé allaité? ».
Car s’il existe des nouveaux-nés qui refusent le biberon, ce sont souvent les mamans qui allaitantes qui se retrouvent dans cette situation épineuses (j’ai même eut le droit à quelques remarques sarcastiques sur ce point -_- )

Bébé ne veut pas prendre le biberon : au secour

Mais voilà, à l’heure ou j’écris ses lignes : MA FILLE PREND LE BIBERON !!!!

ça n’a pas été facile et j’ai passé 15 jours horrible où la petite passait près de 9h chez la nounou … sans accepter de boire au biberon. J’étais dans un tel etat…
J’ai appelé plusieurs fois à l’aide sur des forums, sur instagram ; et j’ai reçu beaucoup de témoignages.
Pour mon malheur, certaines  mamans m’ont dit avoir arrêté de travailler pour solutionner le problème ! Or, si j’ai eut l’impression que ce serait la meilleure solution … c’était financièrement  in-envisageable  !

Je suis donc passée par des hauts et des bas. Et je dirais même des très très bas !
Mais à l’heure où nous avons triompher de ce problème je me dit qu’il est grand temps que je vous raconte tout ça car on trouve rarement de témoignages sur le « comment j’ai réussi »

Continue reading « Le drame du biberon – Quand bébé refuse le biberon ! »