Partir en colonie de vacances à partir de 4 ans

Ca fait 9 jours que “mon grand bébé” de 4 ans et demi était en colonie de vacances 👩‍👧
Autant vous dire que j’étais au taquet à attendre l’arrivée du car retour (Oui oui, même si on était attablé au bar d’en face 😇).

Cette colo, MissJ l’attendait avec un niveau d’excitation record.
La preuve : le jour du départ elle était levée, coiffée, habillée et avait pris une biscotte (pour déjeuner en chemin) en moins de 15minutes 🙈 Record du monde tellement elle était excitée !
L’idée de partir à la ferme pour faire du poney et se baigner, même sans les parents, était devenu un énorme motif sujet d’anticipation. Je pense même que si elle avait pu partir toute seule depuis la maison, elle l’aurait fait 😅

Lors du départ elle a bien fait sa timide mais grâce à une batterie d’astuces j’ai pu la dérider et la pousser à aller voir les autres enfants. Au point qu’au moment de monter dans le bus, ils étaient plusieurs à vouloir lui prendre la main 😜
Puis, durant le séjour, les animateurs envoyaient un message par jour pour résumer la journée du groupe et partager quelques photos. Sur chacune d’entre elles on pouvait voir qu’elle s’amusait.

Et aujourd’hui, après 8 dodos loin de nous, on a récupéré une vraie pipelette qui avait plein d’histoire à nous raconter mais aussi des cadeaux à nous offrir 😘
Un grand bonheur que de retrouver notre MissJ et de voir sa petite sœur se jeter dans ses bras.

Continue reading « Partir en colonie de vacances à partir de 4 ans »

Une virée entre filles à Disney Village

Ça fait maintenant 4 mois que j’ai changé de boulot, en m’imposant un rythme un-peu-trop-dingue. Mais la plus part de mes projet arrivent à terme et j’ai l’impression d’avoir de nouveau une vie 🎉.
Mieux que ça : je sors, je vois des gens et je me suis libéré une journée avec mes mini-moi 💃🏻.
Le truc, c’est que je me suis levée sans aucune idée de ce qu’on allait faire 😅 J’avais la flemme, et elles n’avaient pas trop envie de sortir.
Au final c’est MissJ qui m’a dit qu’elle voulait manger au restaurant « une glace et des frites ». Alors je ne sais pourquoi, mais je me suis dit qu’on allait manger au Diner du Disney Village.
Parce que ça ferait une ballade et parce que j’avais envie d’un cadre kids friendly qui nous change🧐.

Alors hop : direction RerA et Marne La Vallée.
On a effectivement mangé Chez Annett ( super cher mais l’ambiance et les serveurs en patins étaient là) puis traîné dans le village. Sauf que tout était fermé jusqu’à 17h 😩! En sortant du resto à 14h ça faisait beaucoup à attendre.
J’ai hésité à prendre des entrées pour le parc mais à 150€ pour 3h 😒…

Du coup je leur ai proposé de jouer devant l’entrée. Et coup de bol : elles se sont é-cla-té pendant 45m 😳!
Et vas-y qu’on regarde les fleurs et les fontaines, qu’on grimpe sur les murets et les petits ponts, ou encore qu’on fait des photos en essayant de faire des dukeface. A ce prix là, c’est à se demander si ça vaut le coup de payer le parc 😂
Au bout d’un moment c’est quand même moi qui en ai eut marre et ai décidé de partir ; mais elles étaient tellement ravies que s’en était hallucinant 🤨.

Coup de bol supplémentaire : le World of Disney ouvrait à 15h et elles ont pu shopper quelques souvenirs de cet aprem’ 😆!

Bilan de la journée : parties à 11h, rentrées a 17h et quand tu les écoutes c’était du louuuuurd 🤪
Est ce que c’est la magie Disney, le beau temps, le fait d’être sortie entre filles ? 🤷‍♀️
En tout cas ça me fait surtout remarquer que ces derniers mois je n’avais pas la tête à ça et ça fait du bien d’être entre soit 😘
On reviendra bientôt pour le parc, le temps de prévoir des billets journée ^^

Mot d’enfant : comment s’appelle ta poupée ?

Depuis l’été MissJ semble se poser beaucoup de question sur l’identité.
Qui tu es , comment tu t appelles, qu est ce qui te défini etc

Du coup c’est un peu le florilège des mots enfantins sur ces thématiques.
Des fois c’est assez lourd sur le fond (du genre « pourquoi ses parents lui ont donné un nom compliqué ?”) et des fois un peu plus léger (“ moi maman j’aime bien le nom Lilas, je veux plus m’appeler Juliette mais Lilas »)

Et cette question du prénom (outre que le fait qu’elle critique presque constamment notre choix de prénom 🙄) c’est devenu un peu la foire. Au point qu’elle inflige des changements nom complètement aléatoire à tout et à tout le monde.

Ce week-end elle a ainsi demandé à changé le nom de sa sœur (soit disant par que c’est plus drôle de l’appeler Gabou et pas Gabrielle, et puis « c’est elle qui a demandé en vrai » 😑). Mais depuis qu’elle voit de plus en plus de dessins-animés elle demande aussi à être rebaptisée elle même : Raiponce-Cendrillon !
#plussimpletumeurs

On a un peu recarder la chose en expliquant qu on ne doit pas critiquer le nom des autres.
Mais en ajoutant que si le sien lui pose soucis, on peut inventer un surnom ou en changer pour de vrai quand elle sera grande.
Mais en attendant : c’est sa poupée (et son père) qui trinquent 😬

Nostalgie du télétravail

En vrai le télétravail c’est ça : avoir les enfants sur le dos mais gérer quand même comme des pros 😬

C’est pas tous les jours serein et équilibré, mais au final on aime cette ambiance hybride entre le sérieux du taf et la bienveillance familiale. Je ne suis pas sûre, d’ailleurs, qu’on saura reprendre le « travail à l’ancienne » avec 5j au travail. 🤔

Après toute cette aventure du confinement je pense qu’on militera l’un et l’autre pour du 2j/semaine a la maison.
Et vous, au final -> vous serez pour le 100%

3 solutions pour une chasse aux oeufs compatible avec les allergies alimentaires !

Le sujet peut sembler un peu bateau mais quand on a des enfants ayant des allergies alimentaires la traditionnelle chasse aux oeufs de Pâques peut rapidement devenir un calvaire. Sans même prendre en compte les allergies au gluten ou aux arachides et soja, les évictions de Gaby nous posent souvent soucis pour trouver des produits chocolatés. La faute aux protéines de lait quasiment incontournable quand on veut du chocolat pour enfant :/

Mais cette année j’ai décidé de prendre le sujet à bras le corps et on s’est plutôt bien débrouillé, en s’y prenant en avance ! D’ailleurs on s’y est tellement bien qu’on a eut plus de choix que nécessaire en fin de compte 😉

1ère solution anti-allergènes : les oeufs à « remplir »

En faisant le plein de peintures chez Action j’ai découvert ces drôles d’oeufs en plastique à remplir.
Ils étaient vendus juste à côté de bonbons gélifiés en forme de lapins et autres trucs de Pâques, du coup j’ai craqué et pris les deux.
Inutile de vous dire que les bonbons étaient carrément trop sucré (je les ai mangé moi-même pour les épargner mes mômes :P). Mais l’idée à poursuivi son chemin et je me suis réapproprié la solution, en remplissant ces gros oeufs colorés de fruits secs et de pop-corn (car oui, mes mômes adorent les nuts crues 😋).

Et malgré le prix ridicule de ces oeufs, ils ont l’air plutôt solides et pourront refaire usage à chaque Pâques. Pour moins de 2euros c’est surement le meilleur investissement de ce Pâques 2021 😉

2eme solution : le chocolat végan

J’ai la chance d’avoir un Naturalia Vegan pas très loin de chez nous, ce qui me permet de faire de temps en temps des virée « gâteaux industriels » sans prendre de risque avec les allergies de Gaby.
En allant faire le plein de « BN vegan » j’ai ainsi découvert qu’ils avaient des chocolats de Pâques au lait d’amande ou au beurre de cacahouète.
Je suis donc repartie les bras chargés d’une poule et d’une licorne en chocolat, ainsi que de petits oeufs fourrés à la cacahouète.

Continue reading « 3 solutions pour une chasse aux oeufs compatible avec les allergies alimentaires ! »

Savoir anticiper les joies du « poisson d’avril »

Devinez un peu ce qu’on a préparé pour demain ?
Parce que malgrè la fermeture annoncer des écoles, les cours sont bien maintenus jusqu’à la fin de la semaine !
Du coup MissJ va pouvoir (enfin) faire la blague des poissons d’avril à ses copains de maternelle ( rapport que l’année dernière c’était uniquement sur sa petite sœur à 4 pattes, à cause du confinement).

Du coup cette année, j’ai fais les choses bien, en prévoyant mon coup à l’avance 😙

Après une visite rapide chez Hema j’avais tout ce qu’il fallait pour 5/6€.
Soit 5 feuilles de feutrines et une planche d’yeux autocollants.

Hier on a découpé les formes et aujourd’hui on a collé à tout va.
Rien qu’avec 2 feuilles ont a de quoi faire la blague à la moitié de sa classe 😛

Continue reading « Savoir anticiper les joies du « poisson d’avril » »

L’enfant : l’apôtre du chaos domestique

Il y a des jours où tu prends des risques en proposant des activités un peu ambitieuses avec tes enfants. Genre : faire des bracelets de perles. T’as un peu peur, tu sais que tu cours un risque. Et finalement tout se passe bien : pas de cris, pas de bêtises, pas d’accident. Alors tu souffles un bon coup et tu te dis qu’au final il faut savoir se faire faire confiance

Et puis il y a ce moment qui suit, où tu réalises que finalement c’était trop beau :

Elle a voulu ranger une perle oubliée dans la boîte, et la boîte s’est brisée . 100 perles répandues au sol -_-‘

Pas de bol. C’était la loi du chaos domestique

Logique mammaire et franc parler

T’as beau avoir allaité ta fille 22 mois, elle te sort parfois des trucs qui te ferais presque oublié pourquoi tu t’es autant investie.

Mais au moins, cette remarque n’est pas due aux idées reçues qui laissent penser que, parce qu’on allaite, on abime ses seins.

De son point de vue la question est purement physiologique.
Pour elle bébé = lait = tété = gros seins.

Il fallait donc juste répondre à sa question :
– Maman pourquoi t’as encore des gros seins alors que t’a même plus de bébé à faire téter ?
– Parce que la taille de seins ne compte pas pour allaiter bébé ! On peut avoir de petits seins et allaiter, ou avoir des gros seins et ne pas avoir besoin de lait »

Et toc !

Les joies du télétravail en famille (ou plus exactement : « la fête à la maison »)

J’ai repris le boulot après mon Covid , mais en encore en pleine crise sanitaire. Autant vous dire que si j’étais ultra contente de « reprendre ma vie normale » , il a fallut composer avec quelques contraintes.
Je suis moitié télétravail et moitié au bureau. Et le télétravail avec la nounou, les enfants et le mari à la maison c’est … sport 😬 !

J’adore l’ambiance un peu chaotique que ça génère entre le partage des pièces, les changements de chambres (pour que chacun puisse passer ses appels ou faire le sieste) et les pauses déjeuner en décalé mais tous au même moment dans la cuisine 🤗

Et en même temps, je ne peux pas m’empêcher de penser que ça brouille le message auprès des enfants 🤫 non ?

Comment leur faire comprendre que « là je travaille” et “là je travaille pas” ? Comment, pour nous-même, segmenter ce qui est la vie du bureau de la “vraie vie” quand je profite d’une pause entre 2 visioconférences pour lancer une lessive ou récupérer mes courses ?

Continue reading « Les joies du télétravail en famille (ou plus exactement : « la fête à la maison ») »